Passer au contenu principal

Clint Capela, monstrueux contre Denver

Le Genevois de 23 ans a offert aux Rockets leur victoire contre Denver, vendredi, et un spectacle magnifique.

Image - vendredi 9 février 2018
Image - vendredi 9 février 2018
Keystone

C'est une chose de réussir un double-double (son 27e de la saison), mais c'en est une autre de le faire de la sorte. Vendredi, Clint Capela a réalisé une de ses plus brillantes prestations en NBA, terminant avec 23 points et 25 rebonds !

Jamais le Genevois de 23 ans n'avait capté autant de rebonds, son précédant record étant de 20, face aux 76ers en octobre dernier. Meilleur différentiel de Houston ( 31), par ailleurs auteur de deux contres, Capela a été le grand artisan de la victoire des Rockets 130-104 contre Denver. James Harden ne fut pas en reste, cumulant 28 points, 11 passes décisives et 7 rebonds.

C'est en outre la première fois que Clint Capela réalise 20 points et 20 rebonds dans le même match. Il avait cru y parvenir le 18 décembre dernier face à Utah, mais les officiels lui avaient retiré l'un de ses 20 rebonds après un match dans lequel il avait inscrit 24 points. «Cette fois, je voulais être sûr d'y arriver, j'ai donc capté quelques rebonds supplémentaires afin d'être certain d'en compter au moins 20», a-t-il glissé, le sourire aux lèvres.

Le pivot en feu

Au-delà des chiffres, c'est aussi - et surtout - la manière avec laquelle le pivot meyrinois s'impose en NBA qui impressionne, sachant à peu près tout faire sous le panier. L'entente entre Capela et James Harden (qui lui a notamment offert deux alley oop conclus par des dunks) devient de plus en plus belle.

Le pivot était en feu vendredi, affichant déjà 14 points et 16 rebonds à la mi-match ! Il s'est d'ailleurs rapproché de son record personnel de points (28) et, s'il n'était pas sorti à... neuf minutes de la fin du match, sans doute aurait-il encore plus affolé les compteurs.

Car, il convient de la préciser aussi, le Genevois n'a passé «que» vingt-huit minutes sur le parquet. Cela reste de l'ordre du fantasme, mais il n'est pas impossible d'imaginer que l'intérieur des Rockets aurait pu réussir le premier 30/30 (au moins 30 points et 30 rebonds) de la NBA depuis celui du surdoué ailier fort Kevin Love - qui portait alors le maillot de Minnesota - le 12 novembre... 2010.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.