A Davos, Cologna confirme être «sur le bon chemin»

ski de fondLe champion du Val Müstair a signé sa meilleure course de la saison et son premier podium en Coupe du monde depuis février 2014.

Dario Cologna revoit son finish à Davos après sa course.

Dario Cologna revoit son finish à Davos après sa course. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sacrés Norvégiens! Martin Johnsrud Sundby (1er) et Didrik Toenseth (2e) ont privé Dario Cologna d'une première victoire à Davos, au terme du 15 km en style classique. Mais pour le Grison, cette 3e place de samedi s'apparente à un succès après sa préparation perturbée.

A l'instar de Petter Northug (10e), Dario Cologna avait été l'un des très rares fondeurs à opter pour des skis de skating. Le public l'a donc vu en double poussée de bâtons tout en long des 40 minutes d'effort. Ce fut très dur dans les montées mais au final, la tactique s'est avérée payante.

Le champion du Val Müstair a signé de loin sa meilleure course de la saison et son premier podium en Coupe du monde depuis février 2014 (2e à Dobbiaco sur 15 km classique, déjà).

Cologna réduit l'écart

Dario Cologna monte pour la quatrième fois sur un podium dans la station grisonne, mais la plus haute marche s'est pour l'instant toujours refusée à lui. Alors, un brin d'amertume?

«Pas du tout, le positif l'emporte, avec ce nouveau podium. J'ai pris des risques en choisissant de skier tout en poussée (avec les skis de skating). J'aurais pu écrire l'histoire si j'avais gagné ainsi. Je n'y suis pas tout à fait parvenu, mais j'ai montré être sur le bon chemin. Ma forme s'améliore. De toute façon, quand j'ai vu que Northug avait choisi des skis de skating, je me suis qu'il fallait aussi que j'essaie.»

Le tout est dit avec le sourire et avec un bagout et des accents toniques qu'on ne lui connaissait pas. Semaine après semaine, depuis son sévère refroidissement en octobre, le triple champion olympique réduit l'écart face aux Norvégiens.

Fin de course étincelante

Samedi, Dario Cologna n'a concédé que 7''3 à Sundby, le leader de la Coupe du monde. Barbe au vent, le Scandinave s'est imposé grâce à une étincelante fin de course, après avoir compté une quinzaine de secondes de retard sur Cologna après 5 km.

«Je n'avais pas dormi avant la course. Toute la nuit, je m'étais demandé s'il fallait que je choisisse des skis de skating ou de classique», a rigolé le sémillant Viking.

Un deuxième Suisse est entré dans les points. Toni Livers, sept ans après sa victoire sur ce même parcours, s'est classé 25e, à 1'27. Un résultat qui semblait satisfaire pleinement le Grison.

(si/nxp)

Créé: 13.12.2014, 16h36

Martin Johnsrud Sundby (centre) et Didrik Toenseth (à gauche) ont privé Dario Cologna d'une première victoire à Davos. (Image: Keystone )

Articles en relation

Dario Cologna reprend des couleurs

Ski nordique Le Grison a pris la 8e place du mini-Tour de Lillehammer, épreuve comptant pour la coupe du Monde. Plus...

Dario Cologna trouve son second souffle

Coupe du Monde de Lillehammer Le Grison s'est classé au 9e rang d'une course remportée par Martin Johnsrud Sundby. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...