Une dédicace à Erdogan ébranle l'Allemagne

FootballDes joueurs allemands d'origine turque ont été pris en photo avec le président turc Erdogan. Les réactions fusent outre-Rhin.

La rencontre qui fait scandale, avec, de gauche à droite, Ilkay Gündogan, Mesut Özil, le président turc Recep Tayyip Erdogan et Cenk Tosun.

La rencontre qui fait scandale, avec, de gauche à droite, Ilkay Gündogan, Mesut Özil, le président turc Recep Tayyip Erdogan et Cenk Tosun. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'équipe allemande connaît des tensions dans la préparation de la Coupe du Monde de footaball en Russie. En cause, des clichés qui ont mis le feu aux poudres. Les photos montrent en effet deux joueurs de la Mannschaft d'origine turque en présence du président turc Recep Tayyip Erdogan, rappelle le Bild.

La rencontre a eu lieu dimanche dans un hôtel londonien et les trois footballeurs ont remis des tricots de leur équipe respective au dirigeant turc. Mesut Özil, qui joue à Arsenal et Ilkay Gündogan, salarié par Manchester City, sont tous deux nés en Allemagne de parents turcs. Ils ont été rejoints par Cenk Tosun, l'attaquant d'Everton, qui est né en Allemagne mais joue sous les couleurs turques.

Une rencontre qui ne passe pas

Le geste a suscité de nombreuses critiques dans les milieux sportifs et politiques allemands, Erdogan y étant de plus en plus considéré comme un dictateur. La rencontre a bien entendu été largement utilisée par la propagande de l'AKP, le parti d'Erdogan, en pleine campagne pour les élections législatives. Mais c'est surtout une dédicace qui fait scandale en Allemagne.

Ilkay Gündogan a en effet écrit en turc sur son maillot de Manchester City «Pour mon très cher président, avec tout mon respect». Or Gündogan évolue sous le maillot allemand.

La fédération furieuse

Le président de la Fédération allemande de football (DFB), Reinhard Grindel, a désavoué le geste des deux joueurs, regrettant qu'ils se «laissent manipuler par des manoeuvres électorales. Avec cette action, ils n'ont sûrement pas aidé les efforts d'intégration menés par la DFB».

Le vice-président de la DFB, Rainer Koch, a exigé sur Facebook, qu'Ilkay Gündogan «dise clairement, à quelques semaines de la Coupe du Monde de football à laquelle il participera sous le maillot allemand, que le président allemand soit au moins mon président».

Oliver Bierhoff, responsable de l'équipe nationale, a déjà annoncé qu'il allait convoquer les deux joueurs. «Ils n'étaient visiblement pas conscients de la symbolique et de la signification de ces images.»

Des appels à l'exclusion

Le vice-président du Parlement, Hans-Peter Friedrich, a de son côté regretté que deux joueurs de l'équipe nationale «se laissent embarquer dans les combines électorales d'un politicien étranger qui traînait encore récemment l'Allemagne dans la boue».

Le sélectionneur Joachim Löw doit présenter mardi sa liste des joueurs retenus pour la Coupe du Monde en Russie. Autant Ilkay Gündogan que Mesut Özil doivent normalement faire partie du voyage mais certains fans ont demandé à ce qu'ils en soient exclus.

Créé: 15.05.2018, 10h34

Articles en relation

Un départ de Sanchez et Ôzil est «possible»

Foot - Arsenal En fin de contrat l'été prochain, les deux cadres d'Arsenal pourraient partir lors du marché hivernal. Plus...

Roberto Mancini prend les rênes de l'Italie

Football L'ancien international a officiellement été nommé à la tête de la Squadra Azzura, sans entraîneur depuis novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.