«Je vous demande de m'oublier»

FootballKarim Benzema répond au président de la Fédération française de football, qui pense que le Madrilène n'a plus sa place avec les Bleus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je vous demande de m'oublier»: Karim Benzema a exprimé mercredi son ras-le-bol d'être à nouveau au centre des débats après des propos du président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët, selon qui l'attaquant n'a plus sa place en Bleu.

«Monsieur Le Graët, je vous demande de m'oublier et de me laisser tranquille svp», a écrit Benzema sur son compte Twitter.

«La France est championne du monde et là est l'essentiel, le reste n'est que futilité. Merci», a ajouté l'avant-centre du Real Madrid, ajoutant deux mots-clés limpides: «CaSuffit» et «GiveMeABreak» («Laissez-moi tranquille», en anglais).

Benzema réagissait à un entretien de Noël Le Graët avec «Ouest France» et «Le Parisien» dans lequel le patron de la FFF juge que le bail de l'attaquant avec les Bleus «est terminé». «Je n'ai rien contre Karim, il s'est toujours bien comporté en équipe de France. Mais je pense que les Bleus, c'est terminé pour lui, d'autant qu'il est peut-être moins en forme depuis quelque temps», explique le dirigeant.

Benzema avait déjà publié en juin un tweet furieux après des propos similaires de Le Graët qui estimait dans un entretien à l'AFP que l'attaquant âgé de 30 ans représentait «de l'histoire ancienne».

L'attaquant du Real (81 sélections, 27 buts) est tenu à l'écart de l'équipe de France depuis octobre 2015 et l'affaire du chantage à la sex-tape, dans lequel il est mis en examen. La cour d'appel de Paris doit rendre le 8 novembre sa décision concernant la validité de l'enquête.

(nxp)

Créé: 10.10.2018, 20h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...