Dominic Thiem rejoint le «Djoker» en finale

TennisL’Autrichien a dompté ses nerfs et le service d'Alexander Zverev pour s’offrir une première finale de Grand Chelem sur dur (3-6, 6-4, 7-6, 7-6).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En remportant un «derby germanique» qui n’a jamais vraiment décollé, Dominic Thiem s’est qualifié vendredi pour sa troisième finale de Grand Chelem, la première loin de Roland-Garros. L’Autrichien a résisté à un départ raté et un état de crispation rare pour finalement dominer Alexander «Sascha» Zverev (3-6, 6-4, 7-6, 7-6). Il se retrouve désormais au pied de la montagne Djokovic, invaincu en sept finales sur «son» court de la Rod Laver Arena. Pour bien mesurer l’ampleur de la tâche qui l’attend dimanche, un succès en finale ferait de «Domi» le deuxième homme à battre Nadal et Djokovic sur la route d’un titre en Grand Chelem, après Stan Wawrinka ici même en 2014.

Pas de finale sur un plateau

Mais avant de consulter les livres de records, Dominic Thiem devra surtout penser à récupérer de ses efforts. L’Autrichien a en effet semblé laisser énormément d’énergie durant les 3h42 de ce match décousu. Le double finaliste de Roland-Garros s’était-il mis trop de pression pour «sa première demi-finale contre un adversaire plus jeune» (une expression qu’il avait plusieurs fois répétée mercredi)? C’est bien possible. Car face à un Zverev clinique au service (90% de première dans le set initial) mais très calculateur à l’échange, «Domi» s’est dans un premier temps totalement sabordé (3-6).

Le gain de la seconde manche calma un peu son impatience mais pas tout à fait sa crispation. Le No 5 mondial laissa ainsi filer une avance qui aurait dû être confortable (3-1, 15-40) pour se retrouver un peu plus tard à sauver deux balles de set d’un revers long de ligne courageux et d’un coup droit bien senti (4-5). Sascha Zverev avait laissé passer sa chance. Surtout que dans le tie-break, l’Allemand paya sa tactique trop passive. Même s’il était intéressant de laisser Thiem surjouer dans un premier temps, une finale de Grand Chelem ne vous est jamais servie sur un plateau. Il faut aller la chercher. Et dans ce jeu décisif de la troisième manche, c’est bien Dominic Thiem qui a forcé son destin.

Couché à 5h du mat'

Il bascula définitivement de son côté lors d’un tie-break du quatrième set d’un niveau apocalyptique. Dans ce festival de points joués «petits bras», Sascha Zverev donna une horrible double faute puis un smash dans les nuages. Et Dominic Thiem retrouva ses esprits pile au bon moment pour armer un coup droit gagnant à 164 km/h… Trois points plus tard, il posait une dernière volée victorieuse et pouvait lever les bras. «C’est irréel de me retrouver en finale de l’Open d’Australie, souriait l’Autrichien au micro de John McEnroe. J’ai eu du mal au début. Ce n’est pas facile de se relancer après 4h10 contre Rafa, le joueur le plus intense du circuit. Il y a deux jours, je suis allé me coucher à 5h du matin. Et avec la nervosité, c’était compliqué pour moi de retrouver mon intensité. Mais j’ai réussi à me relâcher et j’ai pu sauver ces deux balles de troisième set. C’était la clé. Me voilà maintenant face à Novak, le roi d’Australie. Ce sera compliqué mais faîtes-moi confiance: je vais tout tenter.»

Mathieu Aeschmann, Melbourne

Créé: 31.01.2020, 13h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.