L'Euro-2016 a généré 1,22 milliard d'euros de retombées

FranceEn moyenne, les visiteurs ont dépensé 154 euros par journée et sont restés 7,9 jours, dépensant donc un total de 625,8 millions.

C'est le Portugal qui a remporté le trophée mais c'est la France, pays organisateur, qui a fait une bonne affaire économique.

C'est le Portugal qui a remporté le trophée mais c'est la France, pays organisateur, qui a fait une bonne affaire économique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Euro-2016 de football, organisé en France en juin et juillet 2016, a généré 1,22 milliard de retombées économiques, selon une étude qui devait être révélée mardi par le ministère des Sports et dont l'AFP a obtenu copie.

Ce bilan économique, issu de l'étude conjointement menée par l'organisme Keneo et le centre de droit et d'économie du sport de Limoges (centre de la France), laisse apparaître un impact financier de 625,8 millions d'euros pour le tourisme et de 596 millions pour le volet organisation soit 1221,8 millions.

En ce qui concerne les retombées touristiques, seules les dépenses des 613'000 spectateurs étrangers et des 34'000 «hospitalités» ont été prises en compte, excluant ainsi les spectateurs français.

Parmi les 613.000 touristes, 40'000 ont uniquement suivi les matches depuis les fan-zones.

En moyenne, les visiteurs «Euro» ont dépensé 154 euros par journée et sont restés 7,9 jours en France, dépensant donc un total de 625,8 millions d'euros.

Sur cette somme, 35% ont été consacrés au logement, 30% à la restauration, 15% aux transports et 20% aux emplettes et visites.

Les retombées en matière d'organisation sont en majorité liées aux dépenses opérationnelles de l'UEFA, maître d'oeuvre de la compétition (360 millions). Viennent ensuite celles des 24 équipes participantes contributrices à hauteur de 34,9 millions aux retombées du tournoi.

Ce chiffre est peu ou prou celui dépensé par les personnes accréditées (34,8 millions) alors que les sponsors n'ont déboursé que 22,6 millions.

Au total, l'organisation de l'Euro-2016 a représenté un accroissement de l'activité équivalent à 116'750 mois travaillés.

Pour l'Etat, le championnat d'Europe a également eu des conséquences positives en terme fiscal, notamment grâce aux 70 ME de TVA encaissés.

Ces chiffres ont été obtenus après le traditionnel calcul de l'«effet d'éviction» qui prend en compte les dépenses touristiques non réalisées en raison de l'Euro. (afp/nxp)

Créé: 10.01.2017, 07h47

Articles en relation

Cristiano Ronaldo est le joueur FIFA de l'année 2016

Football La Fédération internationale a décerné lundi ses récompenses annuelles, lors d'une soirée de gala à Zurich. Plus...

La justice suisse rejette une plainte contre la FIFA

Football Un tribunal de Zurich a rejeté une plainte de plusieurs syndicats qui dénonçaient les conditions de travail au Qatar. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.