Europa League: Lugano peut encore y croire

FootballAprès cinq défaites de rang, les Tessinois ont donné un beau signe de vie à Lucerne face au Viktoria Plzen.

Lugano a forcé la décision en l'espace de six minutes.

Lugano a forcé la décision en l'espace de six minutes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Non, Lugano n'est pas encore mort! La «lanterne rouge» de la Super League a battu 3-2 le leader du Championnat de la République tchèque pour préserver ses chances de qualification pour les seizièmes de finale de l'Europa League. Battu lors de ses deux premières rencontres par l'Hapoel Beer Sheva (2-1) et par le Steaua Bucarest (2-1), Lugano a gagné le match qu'il fallait impérativement gagner pour préserver l'espoir.

La formation de Pierluigi Tami partage désormais la deuxième place du groupe avec son adversaire du jour et l'Hapoel Beer Sheva qui s'est incliné 2-1 à domicile devant le Steaua. Avec neuf points en trois matches, les Roumains sont qualifiés à 99,9 %.

Deux buts en six minutes

Lugano a forcé la décision en l'espace de six minutes grâce aux buts inscrits par Matta Bottani (63e) et par Carlinhos (69e). Sur le 1-0, Bottani a bénéficié d'un service en or de Domen Crnigoj pour s'en aller plein axe battre le gardien Hruska. A la 69e, Bottani était cette fois le passeur pour le 2-0 de Carlinhos, un véritable «bijou» avec cette volée à l'orée de la surface qui a trouvé le second poteau. Le Brésilien avait déjà été dangereux à deux reprises avant le repos avec deux occasions galvaudées d'un rien. Quant à Bottani, il avait, à la 48e minute, semé une première fois la panique dans la défense tchèque, mais sa passe en retrait, après avoir fixé le gardien, n'avait pas trouvé preneur.

Après le 2-0 de Carlinhos, Lugano a connu des moments pénibles. L'introduction de l'ex-Sédunois Martin Zeman devait donner un nouvel allant aux Tchèques qui pouvaient réduire à la 76e minute le score par un autre joueur venu du banc, Krmencik. La fin de match épousait un scénario un peu fou. Introduit à la 70e pour Bottani le héros, Alexander Gerndt signait le 3-1 sur une rupture. Mais Plzen n'abdiquait pas. Bakos inscrivait le 3-2 pour condamner les Luganais à vivre des dernières secondes vraiment oppressantes.

Cette victoire amplement méritée relancera-t-elle le FC Lugano ? La réponse tombera ce dimanche à Tourbillon où les Tessinois chercheront à prendre face au FC Sion leur revanche sur la défaite 2-1 concédée le 21 septembre dernier dans un match qui a fait date pour une raison que personne ne peut ignorer. (ats/nxp)

Créé: 19.10.2017, 21h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.