Fanny Smith, les dates clés d’un sacre mondial

Ski-crossDimanche, Fanny Smith remportera le général de la Coupe du monde à Veysonnaz. Retour sur les huit étapes de ce succès.

En 2019, la skieuse vaudoise a ajouté une quatrième médaille mondiale à sa collection. Elle s’apprête à remporter son second Globe de cristal.

En 2019, la skieuse vaudoise a ajouté une quatrième médaille mondiale à sa collection. Elle s’apprête à remporter son second Globe de cristal. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Six ans après son triomphe de 2013, Fanny Smith recevra le Grand globe de cristal du ski-cross ce dimanche à Veysonnaz (VS). Un trophée qui couronne la vainqueure du général de la Coupe du monde. «C’est surtout la récompense de la régularité, explique la Vaudoise derrière un large sourire. Pour une sportive de haut niveau, c’est peut-être le paramètre le plus difficile à maîtriser.»

Ces finales de la Coupe du monde marqueront aussi la première étape de l’histoire en Suisse romande. Fanny Smith pourra ainsi savourer son succès devant les siens, en fêtant au passage le 11e anniversaire de ses débuts dans l’élite. À 16 ans, la Villardoue s’était alors cassé les dents (au sens littéral comme au sens propre) sur les meilleures du monde à Grindelwald (BE). Dimanche, elle sera (encore) au sommet.


Six mois de travail intensif,
6 juin 2018

La première pierre de son sacre mondial a été posée au début de l’été, après des vacances bien méritées. «En ski-cross, nous avons pratiquement huit mois de préparation, pour seulement dix semaines de courses en hiver. Le temps est parfois long durant cette période de préparation physique.»

La championne du monde 2013 souligne alors la rigueur nécessaire pour tenir un cap, suivre un programme millimétré. «Mon corps ressent que je le pousse à bout depuis le début de ma carrière. C’est ma dixième saison complète au plus haut niveau. En disant cela, je réalise aussi la portée de cette constance. C’est une fierté de se dire que je suis toujours là malgré les années.»

Cette saison, Fanny Smith a ajouté quelques parenthèses pour se changer les idées. Elle a rejoint d’autres athlètes lors de voyages en Pologne et en Corse. Mais même à l’étranger, le farniente n’est pas une option. Il s’agit plutôt d’allier l’utile à l’agréable.


Le retour sur la neige,
15 août 2018

Habituellement, la Vaudoise retrouvait la neige fin juin, début juillet déjà. Cette année, elle a retardé ce retour sur les skis pour rejoindre l’équipe de Suisse à Saas Fee. «Les entraîneurs y construisent le parcours pendant presque un mois. Les conditions sont parfaites.»

Celle qui a longtemps travaillé avec sa structure personnelle a besoin d’un temps d’adaptation pour retrouver la vie de groupe. «Il faut quelques jours pour prendre le rythme. C’est normal puisque j’ai passé deux mois à travailler seule en amont. Cela change forcément.»


La dernière répétition,
24 novembre 2018

Le départ officiel de sa saison est donné à Pitztal, lors des épreuves de Coupe d’Europe (2e catégorie). «D’habitude, je ne vais jamais faire cette course en Autriche. C’est un parcours un peu trop plat à mon goût, conçu pour les glisseuses.»

Pourtant, Fanny Smith décroche deux podiums en deux courses «malgré des fautes énormes». «Ce week-end m’a donné un boost de motivation énorme. Tout était déjà en place.»


Des débuts parfaits,
17 décembre 2018

Un sentiment confirmé lors de l’ouverture de saison à Arosa, dans les Grisons, avec une première victoire. Un succès qui a été long à se dessiner puisque deux épreuves ont été annulées au début du mois par manque de neige. «Cette période a été très difficile à vivre. Le programme se faisait presque de jour en jour, au fil des annulations. Les entraîneurs étaient obligés de mettre en place des solutions de remplacement. Cette gestion de l’attente a joué un rôle clé.»


La médaille aux Mondiaux,
3 février 2019

Fanny Smith débarque aux championnats du monde de Solitude Mountain (dans l’Utah) en ayant remporté quatre des cinq courses de l’hiver. En tête lors de la finale, elle craque sur la fin, cédant le titre mondial à la Canadienne Marielle Thomson. «En passant la ligne, je l’avais vraiment en travers de la gorge. Mais le lendemain, avec du recul et une analyse à froid, j’ai compris que j’avais surtout gagné l’argent. Ce n’est pas rien de remporter quatre médailles aux Mondiaux dans une carrière.»


Le doute,
16 février 2019

De retour en Europe, la Vaudoise se rate à Feldberg (7e et 12e). Sa rivale, la Suédoise Sandra Naeslund, revient à 12 points au général. «Pour être très honnête, j’ai été habitée par le doute à ce moment-là. Je me suis remise en question. Heureusement, mon staff est parvenu à me rassurer.»


La fin du suspense,
24 février 2019

Dans les cordes, Fanny Smith répond en remportant les deux courses de Sunny Valley, au fin fond de la Russie. Elle est pratiquement assurée de remporter la Coupe du monde. Il lui suffit de prendre le départ dimanche.


Le couronnement à domicile,
17 mars 2019

La fête sera belle pour la Vaudoise à Veysonnaz, devant ses proches. «Beaucoup de mes amis ne m’ont jamais vue skier. Ce ne sera pas une simple course, mais une étape importante dans ma vie.»

Six ans après, Fanny Smith fête un nouveau succès majeur. «J’ai perdu la folie, l’insouciance que j’avais en 2013. Ce deuxième Globe de cristal, c’est le fruit de quelque chose de plus construit.» (nxp)

Créé: 15.03.2019, 09h15

Bio express

Fanny Smith
Née le 20 mai 1992, à Aigle.

Coupe du monde
Première course sur le circuit en mars 2008 à Grindelwald (BE).
19 victoires, dont 6 lors de la saison 2018-2019. 39 podiums au total.
Vainqueure du général en 2013.

Jeux olympiques
Médaillée de bronze aux JO de PyeongChang en 2018.

Championnats du monde
1 médaille d’or (Voss 2013).
2 médailles d’argent (Sierra Nevada 2017 et Park City 2019).
1 médaille de bronze (Kreischberg 2015).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.