Federer: «Contre Millman, j’avais failli m’évanouir»

TennisFacile vainqueur de Krajinovic, Roger Federer retrouvera avec John Millman celui qui lui avait fait souffrir le martyre à New York en 2018. Interview.

Roger Federer: «J’ai tout de suite trouvé mon rythme.»

Roger Federer: «J’ai tout de suite trouvé mon rythme.» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer, vous avez commencé ce match sur un rythme fou. Était-ce le plan?

C’est vrai que j’ai réussi un très bon début de match. J’ai tout de suite trouvé mon rythme, une sorte de cadence au fond du court, et puis j’ai pu installer mes variations. Je voulais essayer de compliquer la vie de Krajinovic tout de suite. Pour en quelque sorte lui casser sa volonté après son très long match d’hier. Le deuxième set aura été beaucoup plus serré. Et puis, avec sa douleur au bras et mon avance, tout est ensuite devenu plus simple. Après, est-ce que c’était tout à fait juste que je profite d’un jour de repos et Filip non? Je ne crois pas. Il a aussi payé ses efforts d’hier.

À ce sujet, est-ce qu’après vos deux victoires très faciles, vous pourriez craindre de ne vous être pas assez testé?

Non. Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, j’ai davantage peur d’être grillé. Vous savez, même si cela a l’air simple, l’intensité du match laisse quand même des traces. Après, le niveau de stress n’est pas le même que lorsque tu es mené un set et un break. Mais l’effort est là. Cela dit, je préfère largement avancer dans le tournoi en gardant de l’essence dans mon réservoir.

Au prochain tour vous attend John Millman qui incarne un très mauvais souvenir. Vous êtes-vous un jour senti plus mal sur un court que lors de cette défaite à New York en 2018?

Non, clairement pas. J’ai cru que j’allais m’évanouir… Donc je n’ai aucun souvenir semblable ou même plus ou moins comparable. J’étais juste content, soulagé, que cela se termine. Toute une combinaison d’éléments a joué contre moi ce jour-là et, en plus, j’étais tombé sur un adversaire parfaitement affûté. John est l’un des meilleurs athlètes du circuit et l’un des gars les plus sympas. Je me réjouis de le retrouver. Je pourrai d'ailleurs m’appuyer sur un autre souvenir que ce match de New York, puisque nous nous sommes affrontés à Halle l’été dernier. Pour être franc, cette défaite sur le Ashe est un mauvais souvenir, mais elle n’a pas vraiment de poids tennistique. J’avais perdu ce soir-là parce que mon corps avait lâché.

Le 4 septembre 2018, en 8e de finale de l'US Open, le corps de Roger Federer avait lâché. Il s'était incliné 6-3 5-7 6-7 6-7. Image: AFP.

Propos recueillis par Mathieu Aeschmann, Melbourne

Créé: 22.01.2020, 15h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.