Passer au contenu principal

La FIFA a transmis son enquête interne à la justice

La FIFA a bouclé son enquête interne de 22 mois menée suite au scandale de corruption la visant.

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)
Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)
AFP
Le Brésilien Jose Maria Marin,  membre exécutif de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a été arrêté à Zurich mercredi matin. (Mercredi 27 mai 2015)
Le Brésilien Jose Maria Marin, membre exécutif de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a été arrêté à Zurich mercredi matin. (Mercredi 27 mai 2015)
Keystone
1 / 150

La FIFA a annoncé vendredi avoir remis à la justice suisse le résultat de son enquête interne ouverte en juin 2015, juste après le déclenchement de la plus grave crise de corruption de son histoire.

A l'issue de «22 mois d'enquête», la FIFA a transmis à la justice suisse «des rapports qui comptent au total plus de 1300 pages et comprennent plus de 20'000 pages de pièces à conviction», a indiqué l'instance dans un communiqué.

Dans la mesure où des procédures sont ouvertes en Suisse comme aux Etats-Unis, aucun détail n'a été communiqué sur le contenu de ce rapport, la FIFA étant «juridiquement tenue de ne pas divulguer ou commenter les conclusions de son enquête interne». «Le rapport contient de nombreux e-mails et des copies de contrats, qui seront utiles aux autorités suisses», a simplement indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête interne.

Corruption et gestion déloyale

Cette enquête interne menée par le cabinet d'avocats américain Quinn Emmanuel a été ouverte en juin 2015 après que le Ministère public de la confédération et le Département de Justice des États-Unis avaient annoncé l'ouverture d'enquêtes portant sur «des allégations de gestion déloyale et de corruption dans le football».

L'affaire avait éclaté en mai 2015, à la veille du congrès de la FIFA, quand plusieurs responsables de l'instance avaient été arrêtés à leur hôtel à Zurich, accusés d'avoir touché des millions de dollars de pots de vin sur des contrats de marketing. Au total, ce sont 40 personnes qui sont dans le viseur de la justice américaine. La plupart sont des dirigeants de la FIFA, de la Confédération du football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), ou des responsables de sociétés de marketing sportif.

Une partie d'entre eux ont plaidé coupable. Cinq accusés qui ont plaidé non coupable seront jugés à New York à partir du 6 novembre prochain.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.