Fin de l'aventure pour Thoune et Saint-Gall

FootballAprès Saint-Gall, écrasé 4-0 en Russie par Kuban Krasnodar (groupe A), Thoune a aussi perdu ses dernières illusions lors de la 5e journée, les Bernois s'inclinant 2-1 à Vienne contre le Rapid (groupe G).

L'aventure de l'Europa League ne se poursuivra pas au printemps pour Saint-Gall.

L'aventure de l'Europa League ne se poursuivra pas au printemps pour Saint-Gall. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n'y aura plus de club suisse en 16es de finale de l'Europa League.

Une malencontreuse erreur de Faivre a permis l'ouverture du score de Boyd pour les Autrichiens à la 17e. Les protégés d'Urs Fischer parvenaient à égaliser à la 61e par Sadik, entré en jeu depuis deux minutes seulement. Mais l'espoir ne durait guère, puisque Boskovic redonnait un avantage décisif au Rapid à la 64e.

Les Bernois n'ont pourtant pas sombré dans le stade qui avait accueilli la finale de l'Euro 2008. Ils ont même bénéficié de la première occasion nette par Marco Schneuwly (10e), mais ensuite les Autrichiens ont exercé une certaine domination. Sulmoni évitait le 2-0 en sauvant sur la ligne sur un tir de Dibon (53e).

Sachant que seule la victoire comptait, Urs Fischer prenait tous les risques à l'heure de jeu, en passant à un système à trois attaquants. L'égalisation de Sadik lui donnait raison, mais de manière très brève puisque les Viennois réagissaient dans la foulée, profitant d'un certain manque d'engagement dans le secteur défensif suisse.

Saint-Gall dominé

A Krasnodar, les Russes ont marqué par Melgarejo (3e/71e), Ignatyev (54e) et Kaboré (90e). Ils auraient même pu inscrire quelques buts supplémentaires sans quelques parades inspirées de Lopar, surtout en première mi-temps. La réussite n'a de plus pas été de leur côté, notamment à la 40e quand Cissé tirait sur le poteau gauche avant qu'Ignatyev ne vise le poteau droit sur le rebond...

Les Suisses ont donc été copieusement dominés d'un bout à l'autre d'une partie à sens unique. Le Kuban, battu 1-0 à l'aller, a montré un visage plus séduisant, développant de nombreuses attaques percutantes, notamment sous l'impulsion du Paraguayen Melgarejo, dans tous les bons coups.

L'absence du capitaine Montandon (suspendu) a pesé dans l'équipe saint-galloise, et notamment en défense. L'autre pilier de la charnière centrale, Besle, a pour sa part dû être remplacé sur blessure à l'appel de la seconde période.

C'est dire que Jeff Saibene a été contraint à faire alors confiance à un duo inédit composé de Stocklasa et Russo. Cela se payait cash puisqu'une erreur de Stocklasa à la relance était à l'origine du deuxième but, le troisième étant consécutif à un corner sur lequel la défense suisse se montrait trop laxiste au marquage, tout comme d'ailleurs sur la réussite de Kaboré après un coup franc. (si/nxp)

Créé: 28.11.2013, 21h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.