La France gère, les Pays-Bas en mauvaise posture

Football - Mondial 2018Battus 2-0, les Pays-Bas laissent la Suède, vainqueur du Bélarus, prendre seule la 2e place avant un choc contre la France.

But d'Olivier Giroud pour la France, contre le Luxembourg. (Image - samedi 25 mars 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France a empoché une victoire sérieuse au Luxembourg (3-1), qui lui permet de rester en tête de sa poule de qualification au Mondial 2018.

Mission accomplie ! La France a rapporté les trois points de son court déplacement au Luxembourg (3-1) pour rester en tête de la poule A. Les Bleus ont tremblé trois minutes, le temps pour Antoine Griezmann (37e) de leur redonner l'avantage sur penalty après l'égalisation d'Aurélien Joachim (34e) déjà sur penalty. Olivier Giroud s'est illustré avec un doublé (28e, 77e).

Les Bleus, qui s'attendaient à un adversaire regroupé, sont parvenus à trouver la faille sur un centre en retrait de Sidibé, exploité une première fois par l'avant-centre d'Arsenal (28e).

Avant de sortir (62e) sur la civière en se tenant les côtes, le latéral de Monaco s'est de nouveau illustré en offrant à Griezmann le penalty permettant de reprendre l'avantage (37e), trois minutes après l'égalisation temporaire de Joachim (34e), pour le premier but luxembourgeois contre la France depuis 1978.

Longtemps barré par Benzema, mis en examen dans l'affaire de la sex-tape et qui a demandé des «explications» à Deschamps sur sa non sélection depuis octobre 2015, Giroud s'est ensuite rappelé au bon souvenir de son rival en inscrivant son 23e but en 60 sélections. Ce qui lui permet d'intégrer le Top 10 des buteurs français.

Avant de pouvoir souffler de soulagement, les Bleus ont cafouillé, parfois dans leur surface. Mais même si la pépite Mbappé a fini par faire ses grands débuts internationaux (78e), c'est finalement encore les cadres (Matuidi, Payet) qui ont permis aux Bleus de garder le cap.

Grands perdants

Du trio de tête de ce groupe, les Pays-Bas sont les grands perdants. Les «Oranje» ont chuté en Bulgarie (2-0), décidément royale à Sofia (9 points sur 9). Le défenseur Matthijs De Ligt, devenu à 17 ans et 225 jours le plus jeune footballeur à jouer en sélection néerlandaise depuis 1931, a été impliqué sur les deux buts de Spas Delev (5e, 20e) et a cédé sa place à la mi-temps.

L'attaquant bulgare Delev a ouvert le score dès la 5e minute. Après une longue passe de Slavchev, il a bien profité d'un malentendu entre le défenseur débutant De Ligt et le gardien Zoet.

Le Mondial s'éloigne

A la 20e minute, Delev a doublé la mise: recevant une passe de Kostadinov, il a marqué d'une frappe de 20 mètres, alors que De Ligt regardait impuissant. Les Néerlandais ont multiplié les maladresses et n'ont menacé le but bulgare qu'à la 36e minute, mais le défenseur bulgare Bojinov a contré la frappe de Dost. A la 45e minute, à quelques mètres de la ligne de but, Dost recevait une passe de Klaassen mais ratait le cadre. En première période, les Néerlandais, mal coordonnés, n'ont jamais réussi à trouver le cadre.

Dès le début de la deuxième période, ils ont redoublé de pression, leurs frappes devenant plus précises, mais sans jamais aboutir.

Promes tentait une frappe à 25 mètres, mais le gardien bulgare Mihailov déviait le ballon (57). Cinq minutes plus tard, Klaassen se heurtait de nouveau à Mihailov, qui repoussait ensuite facilement une faible frappe de la tête de Dost à la 82e.

Les Pays-Bas (7 points) laissent la Suède, facile vainqueur du Bélarus (4-0), prendre seule la 2e place (10 points) avant un alléchant choc contre la France (13 points) le 9 juin à Solna.

Meubles belges sauvés

La Belgique, privée de ses maîtres à jouer Eden Hazard et de Kevin De Bruyne (blessés) et longtemps menée face à la Grèce, a sauvé les meubles (1-1) grâce à Romelu Lukaku samedi à Bruxelles. Elle conserve ainsi la première place du groupe H des éliminatoires de la Coupe du monde. L'absence de ses deux stars offensives a longtemps pénalisé la sélection de Roberto Martinez qui s'est retrouvée face à un mur, qui n'a cédé que dans les dernières secondes. La Grèce avait pris les devants grâce à un but de Mitroglou (46e). Mais Lukaku, meilleur buteur actuel de Premier League avec Everton, a égalisé à la 90e au terme d'une prestation assez terne. (afp/ats/nxp)

Créé: 25.03.2017, 23h40

Articles en relation

Le Portugal assure contre la Hongrie

Football-Mondial 2018 Face à un adversaire qui lui a donné du fil à retordre par le passé, le Portugal s'est imposé 3-0 et confirme sa place dans le groupe B. Plus...

Yann Sommer: "Il y avait une belle ambiance"

Mondial 2018 Après le succès des Helvètes contre la Lettonie, le gardien de l'équipe de Suisse a bien apprécié le public de la Praille et cette semaine entre Lausanne et Genève. Plus...

«Nous devons mettre plus de pression»

Football-Mondial 2018 Alors que la Suisse survole le groupe B, le «petit» 1-0 contre la Lettonie déçoit. Plus...

La Suisse reçue cinq sur cinq à Genève

Foot - Mondial 2018 L'équipe de Suisse a enchaîné une (poussive) cinquième victoire en autant de rencontres en battant la Lettonie 1-0 à Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.