Passer au contenu principal

A Genève, la 38e Course de l’Escalade réussit son test grandeur nature

Avec 37108 concurrents à l’arrivée, le record de participation n’a souffert d’aucun couac. Les innovations apportées à l’organisation ont été couronnées de succès.

Habituée à faire des prodiges, la Course de l’Escalade a relevé un nouveau défi. Les superlatifs ne lui font pas peur! Vendredi et samedi, sa 38e édition a réussi à faire cohabiter 37108 concurrents sans heurt ni bouchon. Le tout sur le circuit étriqué de la Vielle-Ville et dans le labyrinthe des Bastions où une foule impressionnante s’était rassemblée. La création de deux épreuves mixtes et le recours à des courses par blocs d’allure ont singulièrement favorisé un meilleur écoulement des pelotons. «A chaud, le bilan est très concluant», note Jean-Louis Bottani, le patron de la manifestation.

Les organisateurs étaient sur les dents. Le nouveau record d’inscriptions (42 456!) leur posait un vrai casse-tête. Comme gérer une telle circulation piétonne dans un aussi petit périmètre urbain? Par anticipation et par simulation mathématique, ils avaient revu leur mode opératoire. Restait à le tester pour de vrai, en version XXL! Le résultat est plutôt probant. Si les pelotons se sont encore un peu mordu la queue, ils ont engendré bien moins de bousculades que ces dernières années. Le soulagement est indiscutable pour une manifestation qui a vu sa participation augmenter de 50% en trois ans!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.