Gianni Infantino seul candidat à sa réélection

FootballRamon Vega n'a pas obtenu les signatures exigées. La voie est libre pour l'actuel président de la FIFA.

Gianni Infantino va se succéder à lui-même le 5 juin prochain à Paris.

Gianni Infantino va se succéder à lui-même le 5 juin prochain à Paris. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Italo-Suisse Gianni Infantino, à la tête de la Fédération internationale de football (FIFA) depuis février 2016, est le seul candidat à la prochaine élection à la présidence de l'instance, prévue en juin. Il est donc assuré d'un deuxième mandat de quatre ans, a-t-on appris mercredi auprès de la FIFA.

Agé de 48 ans, Infantino, élu au lendemain du pire scandale de corruption ayant touché la FIFA, a succédé en février 2016 au Suisse Sepp Blatter, suspendu pour un paiement controversé de 2 millions de francs suisses à Michel Platini, lui aussi suspendu.

L'élection à la présidence de la FIFA se déroulera le 5 juin prochain à Paris, à l'occasion d'un congrès qui précédera le Mondial féminin de football organisé en France.

L'ex-international suisse Ramon Vega, ancien joueur notamment de Tottenham, reconverti dans la finance, avait fait part de son intention de se présenter à l'élection. Mais il n'a pu recueillir le parrainage nécessaire de cinq des 211 fédérations membres de la FIFA.

48 équipes au Mondial dès 2022?

L'une des premières mesures d'Infantino après son arrivée à la tête de l'instance basée à Zurich a été de faire passer de 32 à 48 le nombre d'équipes participant au Mondial, et ce dès l'édition 2026 qui sera disputée aux États-Unis, au Canade et au Mexique.

Il a émis l'idée que le Mondial compte 48 équipes dès l'édition 2022 au Qatar. Une décision doit être prise en mars prochain à la lumière des conclusions d'une étude de faisabilité.

L'ancien bras droit de Platini à l'UEFA, mis en cause pour ses relations privilégiées avec un procureur de sa région d'origine, défend également le projet controversé d'une Coupe du monde des clubs élargie de 7 à 24 équipes, et ce dès 2021.

Le président de l'UEFA, le Slovène Alexsander Ceferin, qui doit être réélu jeudi à la tête de l'instance européenne et qui est lui aussi l'unique candidat, est opposé à ce projet. (AFP/nxp)

Créé: 06.02.2019, 14h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.