Passer au contenu principal

But historique mais inutile pour Shaqiri

Le Suisse a marqué son premier but de la tête cette saison, samedi, face à Bournemouth, lors de la 26e journée de la Premier League. Mais son équipe Stoke City s'est inclinée 2-1.

Xherdan Shaqiri à l'oeuvre devant le but de Bournemouth.
Xherdan Shaqiri à l'oeuvre devant le but de Bournemouth.
Getty

Le cinquième but de la saison de Xherdan Shaqiri - son premier de la... tête - n'aura pas suffi: Stoke City s'est incliné 2-1 à Bournemouth pour le compte de la 26e journée de la Premier League.

Ndiaye'nin ?lk maç?nda yapm?? oldu?u asist... pic.twitter.com/53lElrEGsp— SeyiT ???????? (@Gseyit_) 3 février 2018

Stoke concède sa première défaite sous la férule de son nouvel entraîneur Paul Lambert. Xherdan Shaqiri avait pourtant placé les Potters sur la bonne voie avec cette tête victorieuse sur un centre de la nouvelle recrue Badou Ndiaye. Depuis son départ du FC Bâle en 2012, l'international suisse n'était avant ce match à Bournemouth jamais parvenu à marquer de la tête dans un grand championnat, que ce soit la Bundesliga, la Serie A ou la Premier League...

Bournemouth pouvait renverser la situation en seconde période sur des réussites de Joshua King et de Lys Mousset. Après cette défaite, Stoke City se retrouve désormais dans la peau du relégable à la 18e place du classement...

Hadergjonaj et Huddersfield battus

Autre Suisse en lice lors des matches de 15h00, Florent Hadergjonaj a connu la défaite avec Huddersfield, la cinquième de rang. Désormais 19e, le promu s'est incliné 2-0 à Old Trafford devant Manchester United, le jour du 60e anniversaire de la tragédie de Munich. Manchester a marqué par Romelu Lukaku à la 55e et par Alexis Sanchez à la 68e. Le Chilien a signé sa première réussite sous ses nouvelles couleurs sur un penalty inscrit en deux temps, un penalty qu'il avait provoqué.

La journée a été plus faste pour Granit Xhaka. Même s'il ne fut pas buteur, le Bâlois a parfaitement tenu sa place à la manoeuvre d'Arsenal. Les Gunners se sont imposés 5-1 devant Everton grâce notamment à un triplé d'Aaron Ramsey et au premier but sous ses nouvelles couleurs de Pierre-Emerick Aubameyang.

Granit Xhaka toujours à la manoeuvre

Malgré les critiques que l'on peut entendre d'Angleterre et même de France sous la plume du journaliste le plus brillant de «L'Equipe», Granit Xhaxa demeure l'un des hommes de base d'Arsène Wenger. Mais le régulateur de l'équipe de Suisse devra se faire violence pour aider Arsenal à retrouver la saison prochaine la Ligue des Champions par le biais de la Premier League ou de la Ligue Europa. On a le sentiment qu'il rechigne trop souvent à sorti de sa zone de confort.

Si Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka bénéficient en ce début d'année d'un temps de jeu qui ne peut que réjouir Vladimir Petkovic, deux autres internationaux sont en grande souffrance. Une fois de plus, Breel Embolo et Josip Drmic sont restés sur le banc lors des défaites à domicile de Schalke 04 et le Borussia Mönchengladbach devant respectivement le Werder Brême (1-2) et le RB Leipzig (0-1).

Comme Haris Seferovic qui n'a joué qu'une poignée de secondes cette année avec Benfica, le Bâlois et le Schwytzois peuvent s'interroger sur la justesse de leur choix de carrière. Tous les trois, ils ont peut-être vu trop grand...

Une chance pour Marwin Hitz?

En revanche, Marwin Hitz peut, pourquoi pas, commencer à rêver. Auteur de son sixième clean sheet de sa saison en Bundesliga lors de la victoire 3-0 d'Augsbourg devant l'Eintracht Francfort, il ne cesse de briller semaine après semaine.

Le Saint-Gallois est l'un des grands artisans de l'excellent parcours du club bavarois qui occupe la septième place du classement. Troisième gardien de l'équipe de Suisse derrière Yann Sommer et Roman Bürki jusqu'à présent, Marwin Hitz espère que Vladimir Petkovic va ouvrir le jeu de la concurrence ce printemps. Il le mérite.

Un troisième but pour Derdiyok

Et si Eren Derdiyok revenait vraiment dans la lumière? Le Bâlois a inscrit un troisième but cette année sous les couleurs du Galatasaray. Venu du banc, Eren Derdiyok a sauvé l'honneur des siens lors de la défaite 2-1 à Sivas. Le 22 janvier, il avait signé un doublé face à Kayserispor.

Avec cette défaite, le Galatasaray a raté une belle occasion de ravir au Basaksehir, tenu en échec devant le Konyaspor (1-1), la place de leader. Le club de Gökhan Inler précède désormais celui d'Eren Derdiyok de deux points à l'issue de cette 20e journée de la Super Lig.

A noter que Johan Djourou était sur la feuille de match lors du succès 3-1 d'Antalyaspor devant Malatyaspor. Le Genevois est toutefois resté sur le banc durant les 90 minutes de la rencontre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.