Passer au contenu principal

Hussein éliminé en demies pour 5 centièmes

En tête sur le dixième et dernier obstacle, le champion d'Europe a cédé dans les derniers mètres. La délégation suisse avait déposé protêt contre le Kényan Nicholas Bett.

A gauche, Mujinga Kambundji. Les relayeuses suisses ont été sorties en séries du 4 x 100 m à la suite d'un dernier passage raté entre Mujinga Kambundji et Sarah Atcho.(samedi 29 août 2015)
A gauche, Mujinga Kambundji. Les relayeuses suisses ont été sorties en séries du 4 x 100 m à la suite d'un dernier passage raté entre Mujinga Kambundji et Sarah Atcho.(samedi 29 août 2015)
AFP
Noemi Zbären a fait preuve de nerfs d'acier pour ce qui constituait sa première finale parmi les «grandes». La Suissesse a terminé 6e de la finale du 100 m haies.
Noemi Zbären a fait preuve de nerfs d'acier pour ce qui constituait sa première finale parmi les «grandes». La Suissesse a terminé 6e de la finale du 100 m haies.
Keystone
Nicole Buechler aura des chances de finale à la perche. (8 août 2015)
Nicole Buechler aura des chances de finale à la perche. (8 août 2015)
Keystone
1 / 26

Déception pour Kariem Hussein! En tête sur le dixième et dernier obstacle, le champion d'Europe a cédé dans les derniers mètres de sa demi-finale du 400 m haies aux Mondiaux de Pékin pour se retrouver éliminé de justesse, pour 5 centièmes.

Leading at the last hurdle, I eventually missed to qualify for the finals by 5/100 of a second... #UBS Athletics #NikePosted by Kariem Hussein on dimanche 23 août 2015

Par rapport aux séries, la veille, le Thurgovien est apparu métamorphosé. Il était parfaitement dans le tempo dès le départ, avalant le Mozambicain Kurt Couto. Dans le deuxième virage, il a répondu à la forte accélération du Porto Ricain Javier Culson, mais il a payé son effort sur les ultimes mètres. Il s'est fait déborder par l'Américain Michael Tinsley, vainqueur de cette demi-finale en 48''47, et par le toujours aussi surprenant Kényan Nicholas Bett, 2e en 48''54.

Hussein a couru en 48''59, le troisième chrono de sa carrière, un temps plus rapide que lors de sa finale victorieuse aux Européens de Zurich l'an passé. Mais cela n'a pas suffi.

Protêt rejeté

Une lueur d'espoir a jailli dans le camp suisse après l'analyse d'une photo prise sur les images télévisées, montrant que Bett avait légèrement empiété sur la ligne du couloir d'à côté. Un protêt a été déposé, rejeté deux heures plus tard, à l'unanimité, par le jury.

Le Thurgovien se retrouve donc bien 9e et premier des éliminés. Trois Européens sont qualifiés pour la finale - le Russe Denis Kudryavstev, le Polonais Patryk Dobek et le Turc Yasmani Copello -, mais pas le champion d'Europe... Dur. Hussein disputait à Pékin sa première compétition planétaire.

«Il me manque encore un petit quelque chose», a relevé Hussein. «Mon coach Flavio Zberg m'avait dit qu'il fallait au moins cinq années pour arriver au top (Hussein, 26 ans, a commencé très tard, après des débuts comme footballeur). C'était une bonne expérience, on ne peut pas parler de mauvais Championnats du monde pour moi (il était 7e sur la liste des engagés). J'en retire aussi du positif. Courir à des Mondiaux, c'est autre chose que des meetings Diamond League.»

Mondialisation de la discipline

De fait, le Thurgovien a peut-être aussi fait les frais de la mondialisation en cours dans la discipline, à laquelle se mettent de plus en plus les Africains. Il y aura deux Kényans en demi-finales (Bett et Boniface Mucheru Tumuti) , et un troisième n'est pas passé loin. Un Turc et un Bahaméen figurent aussi parmi les «élus».

Flavio Zberg ne se montrait pas mécontent de la course de son protégé: «Je n'ai pas repéré de fautes dans sa demi-finale. Cela montre qu'il faudra encore compter à l'avenir avec Kariem.»

si/afp

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.