L'Islande est de retour, le fameux Gummi Ben aussi!

FootballLe commentateur islandais s'était rendu célèbre lors de l'Euro 2016, en France. Aura-t-il l'occasion de perdre sa voix en Russie?

Le fameux Gummi Ben en 2016, quand l'Islande a éliminé l'Angleterre en 8e de finale de l'Euro.
Vidéo: YouTube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ses hurlements à lui faire rendre gorge pendant l'Euro 2016 l'ont rendu célèbre: Gudmundur Benediktsson, commentateur pour la TV islandaise, va de nouveau donner de la voix au Mondial 2018 en Russie.

D'ordinaire calme et paisible, Gudmundur Benediktsson, dit «Gummi Ben» sur son île boréale, s'est complètement lâché il y a deux ans en France où il a construit sa légende internationale.

«C'était tellement savoureux»

Tout commence le 22 juin 2016: l'Islande vient d'inscrire son second but face à l'Autriche dans le temps additionnel de l'ultime match de groupe et s'impose à l'arrachée (2-1). L'Islande est en huitièmes. «Gummi Ben» exulte.

«Je crois que je ne faisais que refléter ce que les Islandais ressentaient à ce moment-là», se souvient-il. Il récidive quelques jours après contre l'Angleterre et la qualification historique en quart de finale. La France mettra alors fin au parcours incroyable des Islandais (2-5).

«C'était notre première visite dans une telle compétition, c'était tellement savoureux, quelque chose dont nous rêvions depuis toujours», se rappelle-t-il.

D'entrée contre l'Argentine!

Deux ans plus tard, revoilà l'Islande. En terminant en tête de son groupe devant notamment la Croatie, l'Ukraine et la Turquie, l'île volcanique et ses quelque 350'000 habitants sont devenus la plus petite nation à jamais s'être qualifiée pour un Mondial.

Comme à l'Euro, «Gummi Ben» sera la voix de l'Islande sur la RÚV, la télévision publique. Le groupe de médias 365 pour lequel il travaille habituellement a de nouveau donné son accord pour partager sa vedette le temps de la compétition.

L'entrée en matière des «Strákarnir Okkar» («Nos Garçons») est prévue samedi contre... l'Argentine de Lionel Messi. Gudmundur Benediktsson a des papillons dans l'estomac.

«Nous jouons contre Messi, peut-être le meilleur joueur de l'histoire du football, donc je suis vraiment impatient mais en même temps anxieux», concède volontiers l'ancien milieu de 43 ans.

Depuis près de 15 ans, il commente la Premier League anglaise, la Liga espagnole, la Ligue des champions et même la Pepsideild, le championnat islandais. «Dans ces compétitions, vous ne pouvez pas être partisan. Mais quand il s'agit de l'équipe nationale, au diable neutralité et objectivité», lance le quadragénaire, qui a côtoyé sur le terrain nombre de joueurs et cadres de la sélection.

Gummi Ben pendant le match Islande - Autriche, lors de l'Euro 2016. Vidéo: YouTube. (AFP/nxp)

Créé: 15.06.2018, 13h27

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.