Passer au contenu principal

«J’ai peur que le foot pro soit menacé en Suisse»

Patron de l’ASF, Dominique Blanc redoute les conséquences économiques du coronavirus dans notre pays. Il s’en explique.

Dominique Blanc: «Pour moi, mieux vaut jouer, même sans public si cela est possible.»
Dominique Blanc: «Pour moi, mieux vaut jouer, même sans public si cela est possible.»
VANESSA CARDOSO

Président de l’ASF depuis le printemps dernier, le Vaudois Dominique Blanc (70 ans) se retrouve bien malgré lui au cœur de la crise sanitaire qui affecte le football suisse. Face au développement du Covid-19, quel regard porte-t-il sur l’arrêt actuel de la compétition et les risques de faillite qui lui sont associés? Aussi pragmatique que réaliste, le boss n’occulte aucun sujet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.