Des joueurs ôtent leur maillot sur ordre des supporters

FootballLes footballeurs du Genoa, actuel 17e de Série A italienne, ont effectué dimanche pendant un match le «striptease de la honte» à la demande de 300 tifosi furieux.

Les joueurs du Genoa se sont pliés à l'ordre des supporters.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que le Genoa était mené 4-0 dans son stade Luigi Ferraris de Marassi dimanche, environ 300 supporters ont quitté la tribune populaire Nord (derrière le but) pour envahir une tribune latérale, agresser verbalement les joueurs et lancer des objets et des fumigènes sur la pelouse. Les tifosi ont également forcé les joueurs à ôter leur maillot car ils estimaient qu’ils n’y faisaient pas honneur.

A l'exception de l'avant-centre Giuseppe Sculli, les joueurs du Genoa se sont tous pliés à l'ordre des supporters qui avaient escaladé les barrières. Les maillots ont été remis au capitaine Marco Rossi que le journal La Stampa traite d'«employé de laverie» en le montrant sur une photo les bras chargés des maillots qu'il va remettre aux supporters.

Le match a été interrompu 45 minutes, et cette "prise en otage" par les supporteurs ultras a suscité de vives réactions en Italie. L'affaire a été baptisée «le striptease de la honte» par les média italiens. La Gazetta dello Sport la raconte sous le titre «Folie à Gênes». La Repubblica a choisi pour titre «La honte et la couardise».

Le propriétaire du Genoa, Enrico Preziosi, a été critiqué de toutes parts pour avoir dit à ses joueurs d'obéir aux supporters.

Deux matches à huit clos

Le Genoa jouera ses deux derniers matches de la saison à domicile dans un stade vide, a décidé lundi soir la Ligue italienne de football (Lega), à la suite des incidents du match contre Sienne (défaite 4-1).

Le Genoa jouera à huis clos contre Cagliari (36e journée, 2 mai) et Palerme (38e journée, 13 mai). Par ailleurs, le parquet de Gênes a émis onze interdiction de stade (baptisées de l’acronyme Daspo en Italie) contre des tifosi et annoncé qu’il y aurait d’autres sanctions.

Les joueurs risquent également une sanction pour avoir cédé sous la pression des tifosi et ôté leurs maillots. Le conseil fédéral de la Fédération italienne de football (FIGC) se penchera sur l’affaire vendredi.

"Ce n’est pas possible que le monde du football cède au chantage devant des personnes identifiables et punissables", a dit le président de la FIGC, Giancarlo Abete.

Cette défaite a par ailleurs coûté sa place à l’entraîneur du Genoa, Alberto Malesani, remplacé lundi par Luigi De Canio, qui sera le quatrième technicien de la saison du club, 17e avec un seul point d’avance sur le 18e et premier relégable, Lecce. (si/nxp)

Créé: 24.04.2012, 09h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.