Justine Mettraux clôt sa Solitaire en beauté

VoileLa Genevoise gagne trois places grâce à une superbe dernière étape. Elle est 11e au final. Un résultat probant.

Justine Mettraux est de retour à terre avec la satisfaction du devoir accompli.

Justine Mettraux est de retour à terre avec la satisfaction du devoir accompli. Image: Alexis Courcoux

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Justine Mettraux a tenu parole. Elle a tout donné sur la dernière étape de la Solitaire Urgo Le Figaro. Un sprint de moins de 24 heures qui avait pour cadre les côtes de la Vendée. Un parcours très nerveux durant lequel les marins n’ont pas fermé l’œil pour ne pas gaspiller la moindre seconde. Tenace et endurante, la Genevoise a réalisé une superbe dernière ligne droite à la barre de TeamWork. Douzième de l’étape, elle a grappillé trois places au général et termine à un excellent 11e rang. Un an après sa 7e place, cette performance vient confirmer son potentiel. Une fois encore, elle se classe largement première femme. Mais elle laisse surtout derrière elle quelques pointures expérimentées.

Cette dernière journée aura été très riche en suspense. Il ne lui aura au final manqué que 4 petites minutes pour se hisser dans le top 10, son objectif avoué. Mais le formidable sursaut réalisé au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie la satisfait largement. Très solide, elle n’a rien concédé à ses poursuivants directs. Et elle a profité des contre-performances d’Éric Péron, d’Alan Roberts et de Pierre Leboucher pour se poser au 11e rang final. Elle aura même eu la satisfaction de devancer sur cette étape le grand vainqueur du général, le Français Sébastien Simon (14e hier).

Après dix jours de mer au total (l’équivalent d’une transatlantique), Justine Mettraux ne concède que 1 h 45 sur le lauréat 2018. Un écart minime qui rappelle combien cette course qui se dispute à armes égales (sur des monocoques de 10 m tous identiques) se joue à trois fois rien. Pour la navigatrice de Versoix, c’est clairement sa régularité qui aura été sa grande force. Il ne lui aura manqué qu’un coup d’éclat pour prétendre à mieux.

Au regard de l’histoire de cette course mythique, ce 11e rang est à classer dans les meilleurs résultats féminins jamais réalisés. De quoi remettre la Suissesse dans la lumière, elle qui cherche encore le ou les sponsors qui lui permettront de lancer une campagne en vue du prochain Vendée Globe. Son fidèle partenaire TeamWork est partant. À condition que d’autres soutiens de poids tombent eux aussi sous le charme de cette navigatrice qui est taillée pour briller en solitaire. (nxp)

Créé: 14.09.2018, 18h28

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...