Kevin Mbabu a rejoint l'équipe de Suisse

FootballLe latéral droit genevois a été appelé par Vladimir Petkovic à la suite du forfait de Xherdan Shaqiri.

Kevin Mbabu se trouvait déjà sur le terrain ce mardi à 11h pour le deuxième entraînement en commun de l'équipe de Suisse.

Kevin Mbabu se trouvait déjà sur le terrain ce mardi à 11h pour le deuxième entraînement en commun de l'équipe de Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pajtim Kasami espérait un appel de Vladimir Petkovic ou d'un membre du staff de l'équipe de Suisse tard lundi soir, mais le meneur de jeu du FC Sion a attendu en vain.

Le sélectionneur a préféré appeler Kevin Mbabu à la suite du forfait de Xherdan Shaqiri, qui a quitté Zurich lundi soir, victime d'une inflammation au pubis. Une décision surprenante de la part du «Mister», qui a donc décidé de ne pas faire du «poste pour poste».

Shaqiri forfait, il aurait semblé logique d'appeler Josip Drmic, Fabian Frei ou Pajtim Kasami, les trois joueurs «offensifs» de piquet. Mais Vladimir Petkovic a préféré «tripler» le poste de latéral droit et rappeler Mbabu, qui était lui aussi de piquet après avoir été annoncé «convalescent» dans un premier temps.

«Je peux faire appel à lui s'il y a un souci avec un joueur, ce que ne n'espère pas», avait prophétisé Vladimir Petkovic lundi après-midi, avant d'appeler le Genevois lundi soir. Le latéral droit a rejoint Zurich en urgence et il se trouvait déjà sur le terrain ce mardi à 11h pour le deuxième entraînement en commun de l'équipe de Suisse. (nxp)

Créé: 19.03.2019, 11h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.