Passer au contenu principal

FootballLugano et Young Boys éliminés d'Europa League

Lugano et Young Boys ne poursuivront pas leur parcours en Europa League. Jeudi, les deux clubs ont échoué à se qualifier.

Lugano reste sur 7 points lors de ses trois derniers matches de Super League.
Lugano reste sur 7 points lors de ses trois derniers matches de Super League.
Keystone

Les Young Boys quittent la scène européenne. Alors qu'ils avaient tout en main, les Bernois se sont inclinés 2-1 en Serbie contre le Partizan Belgrade et se retrouvent éliminés de l'Europa League.

Le coach bernois Adi Hütter a tout tenté en fin de match en faisant entrer Hoarau, de retour de blessure, pour Nsame, mais sa jeune équipe s'est globalement montrée trop fébrile et inconstante. A l'exemple d'un Roger Assalé, certes très présent, mais parfois brouillon dans ses actions et qui aurait eu les moyens, dans un bon jour, de maintenir en vie son équipe.

Young Boys a raté son entame de match et s'est fait surprendre dès la 12e par un coup de tête de Tawamba, qui convertissait un joli coup franc de Jankovic. L'égalisation pour les Bernois était également l'oeuvre d'un Camerounais, Ngamaleu, qui exploitait les errements de la défense serbe à la suite d'un coup franc de Sulejmani (25e). Ce but a eu le don d'apaiser les Bernois, qui se sont mis alors à poser leur jeu et à largement contrôler les actions serbes, pourtant portés par un public bouillant.

Match sans enjeu

Le Partizan a habilement été mis sous l'éteignoir pendant une bonne demi-heure par les hommes de Hütter, très bien organisés malgré les absences pour blessures de von Bergen et Sanogo. Mais au lieu de poursuivre dans la même veine, les Young Boys se sont fait cueillir en début de 2e mi-temps pour le 2-1 d'Ozegovic, en conclusion d'un superbe mouvement initié par Jankovic et prolongé par Tawamba. En moins d'une seconde, une fulgurance technique de Jankovic très loin du but adverse, le long de la ligne de touche, aura donc fait basculer le match et le destin des Bernois. La rencontre s'est terminée dans la confusion, avec de nombreuses interruptions. Le Partizan tenait son os, malgré une ultime occasion de Fassnacht (95e).

Le dernier match de poule, le 7 décembre contre les Albanais de Skenderbeu Korce, sera donc sans enjeu pour les Bernois. Une bien triste issue pour un club qui cartonne en Championnat et qui avait tout en main pour accéder pour la 3e fois aux 16es de finale de la compétition. Mais la défaite à domicile contre le Dynamo Kiev (0-1) au début du mois aura déclenché la chute. Le Dynamo Kiev jouera les 16es de finale avec le Partizan Belgrade, Skenderbeu accompagnant les Young Boys vers la sortie.

Lugano sorti aussi

Lugano est sorti en beauté de l'Europa League. Les Tessinois ont remporté 1-0 à Lucerne leur avant-dernier match de poule, contre les Israéliens de Hapoël Beer Sheva, mais se retrouvent éliminés en raison du succès obtenu par les Tchèques de Plzen dans le même temps contre le Steaua Bucarest (2-0).

Les Tessinois auraient eu besoin que Plzen ne s'impose pas contre les Roumains - déjà qualifiés - pour y croire encore. La victoire obtenue de haute lutte jeudi soir face à l'Hapoël n'aura donc servi à rien. Plzen accompagnera Bucarest en 16es de finale.

Élimination précoce

Lugano aura tout fait pour éviter cette élimination précoce (il reste un match à jouer). Les Tessinois ont été récompensés de leurs efforts à la 50e sur un but de Carlinhos Junior. Le Brésilien, en deux temps, a profité de l'excellent travail de Bottani et de Mariani pour surprendre de près le gardien Goresh. L'avantage a failli être de courte durée puisque 4' plus tard, une tête de Pekhart mettait Kiassumbua en grand danger. Mais le gardien congolais de Lugano et ex-portier de la Suisse M17 sacrée championne du monde en 2009 pouvait sauver du genou.

Du reste, le coach luganais Pierluigi Tami aura eu fin nez de titulariser Kiassumbua au détriment de Da Costa. Ce dernier, pourtant un pilier de l'équipe, a été jugé en méforme par Tami, et Kiassumbua a parfaitement su saisir sa chance en se montrant décisif à deux reprises au moins.

Au fou et au moulin

L'autre homme fort des Tessinois aura été Davide Mariani, au four et au moulin et l'un des rares à donner des impulsions. Il a du reste failli doubler la mise d'une tête plongeante à une dizaine de minutes du terme.

Ce succès confirme la bonne phase de Lugano, qui reste sur 7 points lors de ses trois derniers matches de Super League. Le onze de Tami quitte l'Europa League la tête haute. A défaut de génie, l'équipe a fait preuve de discipline et de combativité, face à des Israéliens il est vrai bien décevants. Hapoël Beer Sheva a certes eu la possession du ballon l'essentiel du temps mais a manqué de précision et de tranchant. Le dernier match de Lugano, le 7 décembre à Bucarest, comptera «pour beurre».

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.