Passer au contenu principal

Magistral, Roger Federer est en finale de Wimbledon

Le Bâlois a battu Rafael Nadal après quatre sets en demi-finale sur le Center Court. Place à Novak Djokovic dimanche.

Roger Federer était euphorique après sa cinquième balle de match.
Roger Federer était euphorique après sa cinquième balle de match.
Keystone

Une dernière accélération en coup droit le long de la ligne, Rafael Nadal qui explose sur le revers, et Roger Federer a enfin pu lever les bras au ciel. Soulagé, le Bâlois s'est retourné vers son clan avant de fendre l'air du poing. En tribune, Mirka, si tendue tout au long de cette demi-finale crispante, a pu souffler pour de bon. Après quatre balles de match ratées et 3h02' d'un nouveau combat, le 40e contre Rafael Nadal, le «Maître» a composté son ticket pour une douzième finale à Church Road en s'imposant 7-6 (7/3), 1-6, 6-3, 6-4.

Onze ans après leur finale légendaire de 2008, cette rencontre est partie sur des bases très élevées aussi. Roger Federer s'est procuré une balle de break dans la première manche, que Rafael Nadal a défendu comme un forcené. Les deux joueurs ont été jusqu'au jeu décisif et c'est là que «RF» a sorti quelques coups de génie, notamment en coup droit croisé, pour revenir de deux mini-breaks de retard et empocher ce set ô combien capital.

Peut-être aurait-il pu s'éviter de trembler autant en fin de partie s’il avait converti l'une de ses deux chances de prendre le service de Nadal à 1-1 15-40 en début de deuxième manche. Parce que dans la foulée, pénalisé par un pourcentage de points gagnés sur deuxième balle catastrophique, l'homme aux 20 titres en Grand Chelem n'a marqué que trois points sur vingt-trois possibles et vu l'Espagnol recoller à un set partout.

Comme en Australie, lors de son sacre en 2017, Roger Federer, très à l'aise sur son jeu de jambes, a alors fait mal avec son revers. Roué de coups, Rafael Nadal a été clairement dominé sur les deux derniers sets. «Je suis épuisé, c'était dur à la fin. Il a joué des coups incroyables pour rester au contact. Mais prendre les devants avec le gain du premier set, c'était très important», a réagi celui qui visera dimanche face à Novak Djokovic, une neuvième victoire à Wimbledon et un 21e titre en Grand Chelem.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.