Martin Fuchs signe le doublé à Bâle

HippismeLe Zurichois triomphe à nouveau sur les bords du Rhin avec «Clooney» et assure sa qualification pour la finale Coupe du monde.

Martin Fuchs célébrant sa victoire dimanche à Bâle.

Martin Fuchs célébrant sa victoire dimanche à Bâle. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Gagner, c’est beau. Le faire deux années de suite, devant son public, c’est encore mieux», a confié Martin Fuchs dimanche à Bâle. Premier Suisse, l’an passé, à remporter le Grand Prix rhénan, le jeune cavalier zurichois (26 ans) a réussi le doublé dimanche avec son génial gris «Clooney». Mieux, cette épreuve compte désormais pour la Coupe du monde et Martin Fuchs assure ainsi définitivement sa qualification pour la grande finale de Göteborg (du 4 au 7 avril).

Au barrage, ils n’étaient plus que trois (sur 40) et Martin Fuchs avait l’avantage de partir le dernier. Avant lui, le Hollandais Marc Houtzager avait certes répété son sans-faute, mais sans forcer. Le Belge Pieter Devos avait été plus rapide, mais il n’avait pu éviter une faute sur l’avant-dernier obstacle. Le Suisse sut alors doser à la perfection sa prise de risques, finissant fort pour prendre plus d’une seconde au Néerlandais. «Mon père et Steve (Guerdat) avaient pu me dire exactement quoi faire, ce qui m’a permis de soigner les premiers sauts et un virage délicat pour mon cheval, avant de finir plus fort», dira le vainqueur.

Nadja Peter Steiner 6e

Quatre couples avaient été privés du barrage pour du temps dépassé. Parmi eux, l’épatante Suissesse Nadja Peter Steiner et «Saura de Fondcombe», 6es. Du coup, la Schwytzoise installée près de Paris pourra disputer deux étapes de la Coupe du monde ces prochaines semaines.

Tous deux piégés par l’avant-dernier saut, Steve Guerdat était 10e avec «Venard de Cerisy» et Pius Schwizer 12e avec «Cortney Cox». Guerdat, qui a mis ses cracks au repos après le CHI de Genève, avait troqué «Ulysse des Forêts», 2e dimanche matin, contre l’inexpérimenté «Venard de Cerisy», mais il n’était pas loin du compte.

Le Jurassien garde aussi la tête du circuit Coupe du monde, devant Devos et Martin Fuchs. Ce dernier, assuré de participer à la finale, pourra ainsi s’envoler le cœur léger lundi prochain, après le concours de Leipzig, pour passer l’hiver en Floride. «Je vais être dix semaines au soleil et faire des concours à Wellington. Ça fera du bien aux huit chevaux que j’emmène avec moi.» Parmi eux, «Clooney», mais pas «Chaplin», qui sera de piquet pour l’épreuve de Leipzig puis pour celle de Bois-le-Duc (PB), mi-mars, un concours pour lequel le Zurichois fera un aller et retour.

Créé: 13.01.2019, 22h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...