Mike Coppens dans le sillage de Burri

AutomobilismeLe pilote de Verbier ne pointe qu'à quelques secondes du Jurassien au Rallye du Valais.

Mike Coppens a impressionné le public du Rallye du Valais.

Mike Coppens a impressionné le public du Rallye du Valais. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mike Coppens a surpris son monde vendredi lors de la deuxième journée du 60e Rallye International du Valais.

Le pilote de Verbier, logiquement à l’aise jeudi lors des spéciales nocturnes du côté du Val de Bagnes, a continué sur sa lancée vendredi. Le Valaisan d’origine belge ne pointe ainsi qu’à quelques secondes (+6’’4) du favori Olivier Burri au classement général avant la dernière journée de course.

Ivan Ballinari est bien remonté et se place au troisième rang, mais accuse un retard qui semble insurmontable (+1’03’’7) en vue de la victoire finale. «Pour résumer, hier (ndlr: jeudi) on avait un plan un parfait, aujourd’hui (vendredi) c’était tout le contraire, grognait Olivier Burri à peine descendu de son bolide. Je me suis démené sur chaque spéciale, vraiment je me suis défoncé, et au final je perds des secondes. C’est à cause de ce setup que Skoda nous a conseillé… Là, on va tout changer: les amortisseurs, les barres, tout. On va remettre le setup de base.»

Olivier Burri: «Je ne vais pas assez vite»

Le pilote jurassien de 56 ans est conscient de sa supériorité et ne s’en cache pas. «Ce n’est pas pour dénigrer les autres, mais si j’avais eu les bons réglages, tout le monde serait une minute derrière, lâchait encore Burri. Mike Coppens est au sommet de son art, il enchaîne les super performances, mais c’est moi qui ne vais pas assez vite comparez à là où je devrais être.»

En lice pour une neuvième victoire sur le RIV – record absolu – Burri est néanmoins confiant pour l’ultime journée de course samedi. Dans son esprit, c’est la victoire ou rien. «Bien sûr que j’ai envie de gagner, avançait le pilote jurassien. Ce rallye, je l’ai tellement mordu que j’en suis aux gencives. Je vais tout faire pour demain (samedi), je n’ai pas envie de me faire dépasser dans la dernière spéciale comme l’année passée. S’il pleut fort comme ils annoncent, ce sera bien pour moi.»

Créé: 18.10.2019, 19h50

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.