Mohamed Lahyani est déjà de retour

TennisDescendu de sa chaise pour «coacher» Nick Kyrgios, l'arbitre «a outrepassé le protocole». Mais l'US Open ne le sanctionne pas.

Mohamed Lahyani a arbitré un match vendredi, au lendemain de la polémique qu'il a fait naître.

Mohamed Lahyani a arbitré un match vendredi, au lendemain de la polémique qu'il a fait naître. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Après une enquête minutieuse (...), l'US Open a déterminé que le comportement de l'arbitre de chaise Mohamed Lahyani pendant le match du deuxième tour entre Nick Kyrgios et Pierre-Hugues Herbert jeudi a outrepassé le protocole», écrivent les organisateurs dans un communiqué. «Lahyani va continuer à officier pendant l'US Open 2018», précisent-ils.

«Il a été demandé à Lahyani de respecter les protocoles établis dans tous les matches dans lesquels il va officier à l'avenir», indique encore le tournoi, qui ajoute que «sa performance va continuer à être évaluée, comme celles de tous les arbitres de chaise tout au long de l'US Open».

Vendredi, Lahyani a arbitré un match du deuxième tour du double messieurs, opposant les Allemands Philipp Petzschner et Tim Puetz aux Néerlandais Robin Haase et Matwe Middelkoop, sur le court No 13.

«Imbéciles»

Sur le court No 17 jeudi, Kyrgios (30e) était mené d'un set et d'un break (6-4 3-0) par le Français Herbert (75e) quand l'arbitre a profité d'un changement de côté pour descendre de sa chaise et se poster devant l'Australien de 23 ans. «Je veux t'aider. (...) Tu es quelqu'un de formidable pour ce sport. Ce n'est pas toi, je le sais», l'entend-on lui dire.

Quelques jeux plus tard, Kyrgios débreakait et finissait par remporter le second set au jeu décisif (8 points à 6). Puis il empochait les deux manches suivantes pour s'imposer en quatre sets (4-6, 7-6 (8/6), 6-3, 6-0). Si Kyrgios a affirmé que l'attitude de Lahyani n'avait «pas eu d'effet du tout», Herbert l'a lui déplorée.

«Ce n'était pas son rôle, ce n'est pas un entraîneur, c'est un arbitre et il n'a pas à descendre de sa chaise», a considéré le joueur français. «Tout ce que je peux dire, c'est qu'à partir de ce moment-là, il est devenu un autre joueur», a-t-il souligné.

Les organisateurs du tournoi, eux, avaient justifié jeudi l'attitude de l'arbitre par son «inquiétude» que l'Australien ait besoin «d'aide médicale» et par le «bruit» régnant sur le court. Des explications qui n'avaient pas convaincu Herbert: ils «nous prennent tous pour des imbéciles en nous faisant croire que l'arbitre n'a absolument pas outrepassé ses fonctions», avait-il écrit dans la soirée sur Twitter.

(afp/nxp)

Créé: 31.08.2018, 23h47

Articles en relation

«L'affaire Kyrgios» enflamme Flushing

Tennis L’arbitre Mohamed Lahyani a-t-il «coaché» Nick Kyrgios? «Ridicule», s’esclaffe l’Australien. Pierre-Hugues Herbert «attend des excuses». Federer prévient: «ça n’arrivera plus». Plus...

«Je veux t'aider»: l'arbitre vole au secours de Kyrgios

Tennis Nick Kyrgios était mené par le Français Pierre-Hugues Herbert quand l'arbitre est venu... le coacher. Et l'Australien a gagné! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.