Fesses à l'air: Schurter risque une sanction

CyclismeLe cycliste a publié une photographie de lui montrant son derrière devant la Maison-Blanche alors qu'il était en mission militaire. Il risque une punition.

Nino Schurter le 21 août 2016 à Rio.

Nino Schurter le 21 août 2016 à Rio. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le cycliste suisse Nino Schurter doit s'attendre à être sanctionné par l'armée suisse suite à la publication d'une photographie, où on le voit montrer ses fesses nues face à la Maison-Blanche. Le champion de VTT était en mission militaire ce jour-là à Washington.

Le sportif grison de 33 ans était «payé et dédommagé» par l'armée, lorsqu'il a posé avec des coéquipiers, pantalon et sous-vêtement baissés, puis diffusé le cliché sur Instagram, explique vendredi Daniel Reist, porte-parole de l'armée, dans les journaux du groupe de presse Tamedia.

«Le commandant de M. Schurter traitera l'affaire d'une manière proportionnée et disciplinairement», ajoute le porte-parole. Le cycliste risque une réprimande, poursuit Daniel Reist. «La punition est à la discrétion du commandant et n'est pas publique».

«Postérieurs blancs pour la Maison-Blanche»

Nino Schurter et ses coéquipiers Florian Vogel et Lars Forster, ainsi que le mécanicien Kurt Gross, faisaient une escale à Washington pour se rendre à la finale de la coupe du monde de VTT en Virginie-Occidentale, lorsque le cliché a été pris. En le publiant, le champion grison avait écrit la légende «postérieurs blancs pour la Maison-Blanche», en liant le message au compte officiel du président américain Donald Trump. L'image a depuis lors été effacée de son profil Instagram.

«La photographie a été prise spontanément», a expliqué Nino Schurter au «Blick». «L'Amérique est un pays magnifique et j'adore y voyager», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 20.09.2019, 06h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.