Sur un nuage, Federer dévore Fritz

TennisLe Bâlois a tout fait à l'espoir américain Taylor Fritz, battu en trois sets et 1h28', au 3e tour de l'Open d'Australie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Injouable! Taylor Fritz pouvait bien se prévaloir d’avoir arraché un set à Roger Federer à Stuttgart, sur gazon, en 2016, il n’a pas eu le moindre mot à dire, ou presque, à Melbourne lors du troisième tour de l’Australian Open, battu 6-2 7-5 6-2.

Non, dès les premiers instants, l’Américain de 21 ans s’est rendu compte qu’il n’y aurait rien à faire. Il a sans doute remporté le premier jeu, le temps pour Roger Federer de se chauffer, puis la foudre s’est abattue sur lui. En 15 minutes, le Bâlois menait 5-1, en 20 minutes, il remportait le premier set 6-2. En ayant égaré deux minuscules points sur ses jeux de service. Un service dont la première balle émargeait alors au pourcentage fou de 95%.

La seconde manche aura été plus équilibrée, mais toujours sans danger pour Roger Federer qui n’aura jamais été inquiété: aucune balle de break contre lui de tout le match. Il a ainsi accéléré à 5-5 pour rafler la deuxième manche 7-5. Et pour régler l’affaire en toute légèreté dans le dernier set, 6-2. Autant dire que le Suisse a apprécié la balade, disputée sous le toit fermé de la Rod Laver Arena en raison de la pluie intermittente. Ce qui n’était pas pour lui déplaire.

Au prochain tour, le Bâlois retrouvera un autre jeune loup sur son chemin, Stefanos Tsitsipas. À 20 ans, le Grec a écarté Basilashvili en quatre manches. Il aura fort à faire face à un Federer qui semble voler sur le court et qui est réglé comme du papier à musique sur son service. «Tout s’est bien passé pour moi dans ce match, expliquait-il. Je suis tout simplement heureux d’être là, de jouer avec les meilleurs, d’être l’un des meilleurs. C’est pour cela que je joue encore. Fritz fait partie de la nouvelle génération, comme mon futur adversaire Tsitsipas. C’est bien de se confronter à ces jeunes, qui ont de nouveaux coaches, qui ont une nouvelle approche.»

Mais qui ont encore du pain sur la planche à considérer le niveau de jeu proposé par Federer en Australie, où il en est désormais à 17 victoires d’affilée, puisqu’il est double tenant du titre depuis 2017.

Créé: 18.01.2019, 05h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.