Nyon s’est battu sans complexe face à Thoune

FootballLes Nyonnais ont été vaillants face aux Bernois, mais quittent la Coupe sur le plus petit des scores (0-1).

Salanovic à la lutte avec Titie (à dr.).

Salanovic à la lutte avec Titie (à dr.). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Même si l’adversaire était nettement plus prestigieux que ceux qu’il a l’habitude d’affronter en championnat, le Stade Nyonnais est resté fidèle à ses principes dimanche face à Thoune au deuxième tour de la Coupe de Suisse.

Ricardo Dionisio a martelé toute la semaine à ses hommes de jouer leur football, comme ils l’ont d’ailleurs très bien fait ces dernières semaines face à Breitenrain (4-1) et YF Juventus (4-0), et le message est parfaitement passé. La preuve? Après dix minutes, Jordi Nsiala talonnait en direction d’Idriz Bega. Le jeune attaquant formé au club enrhumait son vis-à-vis avant que sa frappe n’effleure la transversale d’Andreas Hirzel. Tout en décomplexion.

Si, avec un peu plus de réussite, les Nyonnais auraient pu prendre à froid le pensionnaire de Super League, ils ont logiquement passé la première période à souffrir. Miguel Castroman a buté sur le poteau (16e) avant que Daniel Titie ne se fasse l’auteur d’un sauvetage salvateur sur sa ligne, sur une tentative de Dennis Salanovic. L’ouverture du score survenue sur un puissant coup de tête de Basil Stillhart (39e) n’avait donc rien d’imméritée pour les visiteurs.

Plus rien à perdre

Conscients qu’ils n’avaient plus rien à perdre, les hommes de Ricardo Dionisio ont haussé le ton en début de seconde période, sans vraiment réussir pour autant à s’approcher de la cage thounoise. Jusqu’à cette immense opportunité manquée par Giovani Bamba à l’heure de jeu.

Le solide demi défensif a fait à peu près tout juste dans ce match, démontrant tout le volume de jeu qu’il est capable d’avoir à mi-terrain. Tout, sauf ce ballon qu’il a catapulté loin dans les airs alors qu’il avait le but ouvert devant lui, seul à cinq mètres. Dommage, pour son état d’esprit irréprochable, Nyon aurait mérité, au moins, de rallonger cette partie d’une demi-heure.

Matheus Vieira s’est encore retrouvé en bonne position dans les derniers instants, mais sa frappe s’est également envolée au-dessus du cadre. Le Stade Nyonnais a regardé Thoune dans les yeux dimanche. La différence s’est faite à l’expérience. Un domaine dans lequel, malgré ses efforts, Nyon ne pouvait pas rivaliser.

Stade Nyonnais – Thoune 0-1 (0-1)

Stade de Colovray, 870 spectateurs. Arbitre: Alain Bieri.

But: 39e Stillhart 0-1.

Stade Nyonnais: Thürkauf; Londono, Kadima, Baron, Titie (71e Rugovaj); Bamba, Grossrieder; Hysenaj (46e Da Silva), Bega (56e Vieira), Qarri; Nsiala. Entraîneur: Ricardo Dionisio.

Thoune: Hirzel; Glarner, Gelmi, Sutter, Joss; Roth (80e Fatkic); Salanovic (78e Vasic), Stillhart, Castroman, Hefti; Chihadeh (61e Rapp). Entraîneur: Marc Schneider.

Avertissements: Nsiala (50e, jeu dur), Castroman (54e, faute d’antijeu), Sutter (57e, antijeu), Vieira (92e, jeu dur).

Créé: 15.09.2019, 16h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.