Le Paris Saint-Germain est magique

Ligue des ChampionsLe Paris Saint-Germain de Carlo Ancelotti a livré son meilleur match de la saison le soir où le fallait. Il s'est imposé 2-1 à Valence en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Le PSG s'impose 2-1 à Valence.

Le PSG s'impose 2-1 à Valence. Image: ap

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Parisiens ont lancé un signal clair à toute l'Europe. Il faudra compter sur eux ce printemps en Ligue des Champions. Avec Ibrahimovic, Lavezzi, Pastore et le nouveau venu Lucas, éblouissant à Mestella, le PSG s'appuie sur un quatuor offensif de premier ordre. Quatre joueurs qui jouent désormais ensemble. Quatre joueurs qui peuvent faire basculer un match à n'importe quel moment.

Mais l'un de ces quatre joueurs conserve sa face sombre: Zlatan Ibrahimovic. Peut-être énervé par la réduction du score de Rami à la 89e, le Suédois a perdu le contrôle de ses nerfs en fin de match. Il était l'auteur d'un foul grossier sur Tino Costa pour récolter un carton rouge direct qui le privera non seulement du match retour contre Valence mais très certainement aussi du match aller des quarts de finale.

Préféré à Ménez sur le flanc droit, Lucas était peut-être le chaînon manquant pour que ce PSG «made in Qatar» puisse jouer vraiment dans la cour des grands. Même gêné à la cheville à la suite d'une mauvaise réception dès les premiers instants du match, le Brésilien a délivré un véritable festival. Avec son pouvoir d'accélération, il a réussi des merveilles sur son flanc droit. Mais la grande force du transfuge de FC Sao Paulo est bien de réussir le dernier geste. Son jeu n'accuse pratiquement aucun déchet malgré une énorme prise de risques.

Dix minutes

Dix minutes auront suffi au Paris Saint-Germain pour marquer de manière indélébile son territoire. Après une frappe sur le poteau de Lucas à la 9e, Lavezzi sollicitait le une-deux avec Pastore avant d'armer une frappe puissante qui passait entre les gants de Guaita. Avec ce but de l'Argentin, retrouvé depuis qu'il évolue à la hauteur d'Ibrahimovic, le PSG jouait sur du velours. Bien en place comme toute équipe de Ligue 1 qui se respecte, les Parisiens ont tranquillement attendu un adversaire qui a éprouver toutes les peines du monde à entrer dans la surface adverse.

Avec un Ibrahimovic très altruiste et très précieux dans un rôle de pivot, le PSG se procurait deux occasions par Lucas (27e) et Pastore (38e) avant de porter le coup de grâce juste avant la pause. Cette fois, c'est Lucas qui faisait la différence sur son côté droit pour servir Pastore. La reprise de l'Argentin filait entre les jambes du malheureux Guaita. Présent dans la tribune, David Beckam a apprécié en connaisseur. L'Anglais avait fait la connaissance de ses nouveaux coéquipiers dans l'après-midi. Il participera à son premier entraînement collectif ce mercredi.

A la reprise, les introductions de Canales et de Valdez dans les rangs valenciens ne modifiaient en rien la donne du match. La maîtrise était toujours parisienne. Et avec un zeste de réalisme de la part de Lavezzi et d'Ibrahimovic, l'addition aurait été encore beaucoup plus salée pour des Valenciens qui n'ont pu masquer des lacunes énormes sur le plan défensif. Comme leur gardien, Rami et Ricardo Costa ont témoigné d'une extrême fébrilité dans l'axe. Une fébrilité qui ne pardonne pas à ce niveau. (si/nxp)

Créé: 12.02.2013, 23h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...