Petkovic quitte Sion pour la Lazio

FooballVladimir Petkovic laisse le Valais derrière lui pour poser ses valises à Rome.

Vladimir Petkovic.

Vladimir Petkovic. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Rome, fief de la Lazio, l’ère de Vladimir Petkovic a commencé, peut-on lire sur le site de la Gazzetta dello Sport. L’entraîneur serbe a visité jeudi matin le centre sportif de Formello.

L'ancien coach de Sion a signé pour deux ans, avec à la clé un salaire de 600'000 euros (720'000 francs) par saison. Le président de la Lazio, Claudio Lotito, s'est dit prêt à lui fournir une équipe qui pourra s’adapter à son type de jeu favori (3-4-3).

Ancien joueur du FC Sion dans les années 80, Petkovic est revenu à la mi-mai en Valais pour sauver le club de la relégation. Sa carrière de coach l'a aussi mené du côté de Young Boys entre 2008 et 2011, où il a été vice-champion de Suisse à deux reprises (2009 et 2010). Licencié par YB en mai 2011, il a ensuite pris les rênes de Samsunspor (Tur) jusqu'en janvier 2012.

Petkovic sur le départ, Christian Constantin doit trouver un nouvel entraîneur pour son FC Sion. Le nom de Michel Decastel circule avec insistance pour reprendre le poste. Le Neuchâtelois n'a plus de club depuis une semaine, lui qui a été remercié de l'Espérance Tunis.

Créé: 31.05.2012, 14h19

Articles en relation

Battu 1-0 à Aarau, Sion reste en Super League

Football Battu 1-0 à Aarau lundi sans vraiment combattre, Sion se maintient en Super League. L'équipe sédunoise avait en effet battu les Argoviens par 3-0 samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.