Le procès FIFA entre dans le vif du sujet

Football - FIFAgateCe lundi débute à New York le procès de trois anciens cadres de la faîtière du football mondial, accusés d'avoir touché des pots-de-vin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le procès de la corruption à la FIFA entre dans le vif du sujet ce lundi à New York avec les plaidoiries des avocats des deux parties, deux ans et demi après l'arrestation spectaculaire de responsables du football mondial à Zurich. Après la sélection de 12 jurés et six suppléants la semaine dernière pour ce procès censé durer environ six semaines, les plaidoiries devaient commencer lundi peu après 09h30 locales.

Trois accusés seulement, trois responsables de fédérations sud-américaines, figurent au banc des accusés, sur les 42 personnes initialement mises en cause par la justice américaine dans ce scandale qui a entraîné la chute de Sepp Blatter, président de la puissante fédération du football mondial.

Vingt-quatre ont déjà plaidé coupable de prise de pots-de-vin, fraude, ou blanchiment d'argent, faisant de la corruption à la tête du football mondial une affaire déjà entendue pour beaucoup. Les trois qui plaident non coupable au procès de lundi sont l'ex-président de la puissante fédération brésilienne, José Maria Marin, 85 ans, le plus en vue des trois accusés, qui résidait jusqu'ici à Trump Tower; Manuel Burga, qui dirigea la fédération péruvienne de 2002 à 2014 et fut membre du comité de développement de la FIFA, 60 ans; et Juan Angel Napout, ex-président de la fédération paraguayenne et de la confédération sud-américaine Conmebol, 59 ans.

L'accusation va essayer de prouver que ces trois barons du football sud-américain ont pris leur part dans ces arrangements qui, pendant 25 ans, consistaient à exiger fréquemment des pots-de-vin pour l'octroi de droits marketing et droits télé correspondant à divers tournois de football d'Amérique latine. Ni les procureurs ni les avocats des accusés n'ont voulu dire qui ils pourraient citer comme témoins devant la juge Pamela Chen, en charge de tout le dossier FIFA.

L'avocate de Napout, la flamboyante avocate de Miami Silvia Pinero-Vasquez, a juste assuré être «très optimiste», «très contente que Juan (Napout) puisse présenter sa défense après deux ans d'attente». Mais l'accusation, qui a versé des milliers de pièces au dossier dans cette enquête internationale particulièrement complexe, pourrait appeler à la barre des figures plus connues de ce scandale, comme Jeffrey Webb, pour tenter de confondre l'un ou l'autre des accusés.

Webb, qui dirigea la puissante fédération d'Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbes, a déjà reconnu avoir pris des millions de dollars de pots-de-vin et n'attend plus que de connaître sa sentence. Les trois accusés, jusqu'ici restés en liberté surveillée, sont sous le coup de chefs d'inculpation de corruption et fraude passibles, chacun, de peines allant jusqu'à 20 ans de prison. (si/nxp)

Créé: 13.11.2017, 14h41

Galerie photo

La FIFA dans la tourmente en images (mai 2015-octobre 2017)

La FIFA dans la tourmente en images (mai 2015-octobre 2017) Le séisme à la FIFA qui prend pour départ le congrès annuel de mai 2015 à Zurich, expliqué en images.

Articles en relation

FIFAgate: prison ferme pour un cadre caïmanais

Football L'ancien secrétaire général de la Fédération des îles Caïman a été condamné à 15 mois de prison dans le cadre du scandale de corruption à la FIFA. Plus...

Huit mois de prison pour un ex-responsable

Fifagate Une première peine a été prononcée mercredi dans le scandale de corruption de la Fifa, contre un ex-responsable du Guatemala. Plus...

Prison requise contre l'ex-président du foot équatorien

FIFAGATE Luis Chiriboga est accusé d'être impliqué dans le scandale de corruption international de la FIFA. Plus...

Extradition vers les USA refusée pour trois Argentins

FIFAgate Trois hommes sont soupçonnés de malversations dans le cadre du scandale de corruption de la FIFA. La justice argentine refuse de les extrader vers les Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.