Passer au contenu principal

Il y aura deux relais suisses 4 x 100m en finale

Après la qualification des relayeuses suisses, les hommes ont démenti les pronostics pour se qualifier eux aussi. La finale se jouera ce dimanche.

Marisa Lavanchy, une des relayeuses, réagit après la disqualification de l'équipe suisse. Mujinga Kambundji a perdu le témoin aux starting-blocks. (Dimanche 17 août 2014)
Marisa Lavanchy, une des relayeuses, réagit après la disqualification de l'équipe suisse. Mujinga Kambundji a perdu le témoin aux starting-blocks. (Dimanche 17 août 2014)
Keystone
Les relayeurs suisses du 4x100m sont arrivés 4e, au pied du podium. (Dimanche 17 août 2014)
Les relayeurs suisses du 4x100m sont arrivés 4e, au pied du podium. (Dimanche 17 août 2014)
Keystone
Le stade de Zurich a été reconstruit en 2006 pour les besoins de l'Euro-2008 de football.
Le stade de Zurich a été reconstruit en 2006 pour les besoins de l'Euro-2008 de football.
Keystone
1 / 70

Il y aura deux relais suisses 4 x 100 m en finale des Championnats d'Europe dimanche à Zurich. Après les femmes, qualifiées avec le 4e temps des demi-finales, les garçons ont démenti la plupart des pronostics en décrochant leur qualification haut la main en 38''54, record national amélioré de 15 centièmes!

«Notre potentiel est supérieur à celui d'il y a quatre ans (ndlr: lors de la 4e place aux Européens de Barcelone). Nous pouvons cette fois viser le podium», avait prédit le premier relayeur Pascal Mancini ces dernières semaines. Il s'était trouvé peu de monde pour prendre ces propos au sérieux, tant le quatuor peinait ces derniers temps à trouver son homogénéité. Son meilleur temps de la saison se situait à 39''21.

Mais ce samedi, Mancini, Amaru Schenkel, Suganthan Somasundaram et Alex Wilson - une composition inédite - ont réussi une performance impeccable. Seul le relais britannique, grand favori, l'a devancé dans la première demi-finale, en 38''26. En 38''54, les relayeurs suisses ont retranché 15 centièmes au record national de 2010 qui avaient permis à leurs prédécesseurs - parmi lesquels figuraient déjà Mancini et Schenkel - de prendre la 4e place aux Européens 2010 à Barcelone.

Les Suisses ont réalisé le 3e temps de ces demi-finales, derrière la Grande-Bretagne et l'Allemagne, gagnante de la 2e demi-finale en 38''15. Mais la France (38''55), les Pays-Bas (38''70) et l'Italie (38''71) se tiennent en embuscade. En attendant, les chances de podium des relayeurs suisses apparaissent aussi grandes que celles des relayeuses!

Mujinga Kambundji, Marisa Lavanchy, Ellen Sprunger et Lea Sprunger ont en effet réalisé le 4e temps des demi-finales, en 42''98, à 4 centièmes de leur record de Suisse. La France (42''29), la Grande-Bretagne (42''62) et les Pays-Pays (42''72) ont donné le ton. La France en particulier, avec une Myriam Soumaré étourdissante dans le virage, a impressionné.

Le quatuor a gardé une certaine marge et prendra plus de risques dans les transmissions dimanche, ont expliqué Lea Sprunger et Mujinga Kambundji. Car il faudra monter encore le niveau d'un cran.

Les équipes rivales, qui étaient peu sorties du bois jusqu'à présent, ont montré toute l'étendue de leurs possibilités samedi. «Il faudra aller beaucoup plus vite en finale», prévient l'entraîneur Laurent Meuwly. Mujinga Kambundji en particulier en a les moyens.

Une grande opportunité s'offre pour les Suissesses avec l'élimination du relais allemand, qui lui était supérieur sur le papier. Les Allemandes ont raté un passage.

(Si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.