Les Rockets dynamitent encore les Warriors

BasketballHouston a battu Golden State pour la troisième fois de la saison. En plus, James Harden ne jouait pas!

Clint Capela et les Rockets: trois sur trois face à Kevin Durant et les Golden State Warriors.

Clint Capela et les Rockets: trois sur trois face à Kevin Durant et les Golden State Warriors. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Houston s'est imposé pour la troisième fois cette saison en autant d'affrontements face à Golden State (118-112) samedi, tandis que les Los Angeles Lakers de LeBron James ont sombré à La Nouvelle-Orléans (128-115).

Privés de leur «MVP» (meilleur joueur) James Harden, souffrant aux cervicales, les Rockets ne partaient pas favoris face à l'ogre Golden State, double-champion en titre, qui restait sur 17 victoires en 19 rencontres. Avec une moyenne affolante de 36,5 points par match depuis le début de la saison, Harden s'est rendu indispensable aux Rockets, qui ont bâti tout leur système de jeu autour du plus célèbre barbu de la NBA.

«Jouer de façon intelligente»

Mais en son absence, les joueurs de Mike d'Antoni sont parvenus à se sublimer face à leur bourreau de la dernière finale de la conférence Ouest. Les Rockets se sont appuyés sur l'expérience de Chris Paul (23 points, 17 passes décisives), la verve offensive d'Eric Gordon (25 points) et la défense de fer de Clint Capela (seulement 8 points, mais 15 rebonds dont 13 défensifs).

«On a une équipe talentueuse. Jouer durement n'est pas suffisant, il faut aussi jouer de façon intelligente. C'est ce que j'ai dit aux gars et c'est ce qu'ils ont fait ce soir», s'est félicité Paul.

Houston a compté jusqu'à 20 points d'avance dans le deuxième quart-temps, mais a dû contenir le retour des Warriors, portés par le trio Kevin Durant (29 points), Stephen Curry (25 points) et Klay Thompson (20 points). Les Rockets (34 v-25 d) affichent le cinquième meilleur bilan de la conférence Ouest, toujours dominée par Golden State (42 v-17 d).

LeBron James privé de play-off?

Pour la première fois depuis 2005, LeBron James pourrait manquer les play-off, alors que les Lakers ont subi un nouveau revers à La Nouvelle-Orléans. Les 27 points et 12 passes décisives de James n'ont pas suffi aux Californiens, incapables de profiter de l'absence du pivot-vedette des Pelicans Anthony Davis.

Davis, qui a manifesté son souhait de quitter «NOLA», est en délicatesse avec la direction des Pelicans, qui a annoncé qu'elle allait réduire son temps de jeu jusqu'à la fin de la saison.

Les Lakers (29v-30d), qui n'ont plus disputé les play-off depuis 2013, comptent désormais trois matches et demi de retard sur leurs voisins des Clippers dans la course à la 8e et dernière place qualificative. «Tout le monde s'est habitué aux défaites ces dernières années. Mais moi, je n'ai pas l'habitude de perdre, je ne suis pas à l'aise avec ça. Qu'on perde la premier match contre Houston ou le 59e contre La Nouvelle-Orléans, ça ne change rien pour moi», s'est agacé James après la rencontre.

La défaite des Lakers fait les affaires de Sacramento, qui s'est offert une victoire de prestige à Oklhahoma City (119-116) et reste au contact des Clippers, à la 9e place (31 v-28d) de l'Ouest. Milwaukee a consolidé sa place de leader de la conférence Est (45 v- 14d) en dominant facilement Minnesota 140-128.

Victorieux 122-119 à Washington, Indiana (40 v-20 d) a conforté sa troisième place. Philadelphie (38 v-22 d) et Boston (37 v-23 d), également en course pour une place sur le podium de l'Est, se sont inclinés, respectivement face à Portland et Chicago. (AFP/nxp)

Créé: 24.02.2019, 07h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.