Roland-Garros: tenues «fantaisistes» en sursis

TennisAprès la polémique sur la combinaison de Serena Williams, Guy Forget veut doter son tournoi d'un cadre plus strict pour les tenues.

Il y a de fortes chances que Stan Wawrinka ne porte plus de short à carreaux à Paris.

Il y a de fortes chances que Stan Wawrinka ne porte plus de short à carreaux à Paris. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un code vestimentaire mais «plus souple qu'à Wimbledon». Selon le directeur Guy Forget, pas question de verser dans le blanc immaculé comme à Londres où le dress code «s'est durci au fil du temps». L'idée est plutôt d'interdire les habits dits «plus fantaisistes» au nom de l'élégance, a-t-il affirmé dans un entretien au journal L'Equipe mardi. Exemples: «le fluo d'(Andre) Agassi» (1990), «le tee-shirt jaune de (Gustavo) Kuerten (en 1997)», «le short (à carreaux) de Stan Wawrinka (en 2015)» et la combinaison noire et moulante, avec une ceinture rose, de Serena Williams.

Au printemps dernier, pour son retour en Grand Chelem post-maternité, la championne aux 23 titres majeurs avait fait le buzz en enfilant un habit inspiré du film de super-héros «Black Panther». C'était à la fois pour son design mais aussi pour des raisons médicales. La tenue en question favorisait «une meilleure circulation sanguine» selon l'ancienne No 1 mondiale, aujourd'hui 26e, qui avait connu des complications à la naissance de sa fille Olympia, notamment la formation de caillots sanguins.

«Cette tenue ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l'endroit», a prévenu le président de la Fédération française de tennis Bernard Giudicelli dans les colonnes de «Tennis Magazine», estimant «qu'on est parfois allé trop loin». Aux Etats-Unis, ses propos ont fait grand bruit, certains sur les réseaux sociaux l'accusant notamment de racisme à l'égard de Williams et appelant au boycott de la prochaine édition de Roland-Garros.

Concilier élégance et créativité

L'Américaine de bientôt 37 ans (le 26 septembre) a prôné l'apaisement, soulignant que les «tournois du Grand Chelem ont le droit de faire ce qu'ils veulent», lors d'une conférence de presse avant le début de l'US Open où elle a réussi ses débuts lundi.

Dans L'Equipe, Guy Forget a salué la réaction de Serena Williams tout en expliquant la nécessité pour le «Major» parisien de revoir le règlement. Interrogé sur sa volonté de créer un code vestimentaire pour les Internationaux de France, Guy Forget a répondu: «exactement. C'est la piste qu'on explore.» «Le règlement actuel laisse la place à toutes les fantaisies. (...) Concrètement, il n'y a aucun cadre. Beaucoup de passionnés du jeu estiment que certains joueurs vont trop loin. Pourquoi ne pas concilier l'élégance sans pour autant brimer la créativité des designers? C'est le chemin sur lequel je me suis engagé», a expliqué Forget.

«A Roland, la tenue des joueurs participerait de la cohérence globale» mise en place autour du nouveau stade. «Je crois qu'on peut concilier élégance, modernité et aspect pratique», a ajouté l'ancien No 4 mondial (1991) et capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis.

Gachassin: «Incompréhensible»

Rafael Nadal, qui détient le record de trophées à Paris (onze), a pris la défense des organisateurs lundi après son entrée gagnante à l'US Open. «Pourquoi, si Wimbledon a ses propres règles, Roland-Garros ne pourrait pas en avoir?», a-t-il insisté.

Mais la polémique n'est pas éteinte pour autant. Jean Gachassin, l'ex-président de la FFT (2009-2017), a ainsi jugé la décision de Bernard Giudicelli «incompréhensible» et «indélicate», dans un entretien au journal Le Parisien. «Peut-être trouve-t-il que sa tenue n'est pas belle ou pas respectueuse de Roland Garros. Intéressons-nous plutôt au jeu et à la championne qu'est Serena. Peu importe sa tenue, qu'elle soit jaune, bleue ou verte. Il n'a pas à la juger. C'est malvenu», a-t-il estimé au sujet de son ancien bras droit.

A Roland-Garros, la décision d'adopter un code vestimentaire doit être prise par la comité exécutif de la FFT. Forget souhaiterait qu'il entre en vigueur pour «la livraison complète du nouveau stade en 2021.»

(afp/nxp)

Créé: 28.08.2018, 18h45

Articles en relation

Tenue de la discorde: la réponse de Serena

Tennis L'Américaine a joué la carte de l'apaisement après les critiques du président de la Fédération française sur sa combinaison. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.