Passer au contenu principal

Roman Mityukov ne tourne jamais le dos au succès

Le jeune espoir sera en lice ce week-end aux Vernets lors des Championnats internationaux de Genève. Une mise à l’eau pour savoir où il en est et lancer sa saison.

Au sortir d’une intense période d’entraînement foncier, Roman Mityukov ne s’attend pas à battre des records ce week-end aux Vernets. Mais il s’y donnera à fond tout de même.
Au sortir d’une intense période d’entraînement foncier, Roman Mityukov ne s’attend pas à battre des records ce week-end aux Vernets. Mais il s’y donnera à fond tout de même.
Pierre Albouy

À le voir déambuler, nonchalamment, la figure paisible, presque lunaire, on ne se doute pas qu’il peut se transformer en poisson-scie. Aussi vrai qu’il faut se méfier de l’eau qui dort, ne vous fiez pas à la force tranquille de Roman Mityukov (18 ans), l’un des plus sûrs espoirs de la natation helvétique. L’été dernier, sa matu en poche, le collégien genevois a connu sa première consécration internationale en se classant 3e des championnats d’Europe juniors sur 200 m dos, sa discipline phare. Depuis lors, il est devenu étudiant en droit. Sinon, il est resté le même: un nageur talentueux et déterminé, droit dans ses palmes. «Je sais où je vais et ce que je dois faire», dit-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.