Roura: «J'ai pu dormir un peu et manger chaud»

VoileSeptième de la classe Imoca (monocoques), le Genevois a perdu un peu de terrain sur la tête de la course. Mais le moral est bon.

Alan Roura à St-Malo, le 4 novembre.

Alan Roura à St-Malo, le 4 novembre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au dernier pointage, jeudi matin à 8h45, Alan Roura était toujours classé en septième position de la classe Imoca (monocoques) sur la Route du Rhum. Le marin genevois de 25 ans a perdu un peu de terrain sur la tête de la course - le Britannique Alex Thomson est toujours leader - par rapport à mercredi.

«Après une nuit délicate, c’était un peu plus calme aujourd’hui. J’ai pu sécher le bateau, faire de petites réparations, dormir un peu et manger chaud! Là, je reprends un peu plus de vent au près, ce n’est pas très agréable mais la route sud passe par là. La dernière dépression restera comme une initiation pour moi: c’est bien la première fois que je rencontre de telles conditions!», a confié Roura à l'organisation jeudi à l'aube.

Et de poursuivre. «Cela se passe bien au large de Lisbonne. Mais le vent est très instable en force, en angle, mais ça avance donc je suis plutôt content. On est entrain de sortir du plus dur, le vent ne devrait faire que faiblir. Il y a beaucoup d’éclairs derrière ce n’est pas très agréable. Je suis un peu toilé, je marche plutôt pas mal. On devrait arriver ce soir dans une phase un peu plus tranquille, ça va être plus reposant donc c’est plutôt positif.»

Alan Roura se réjouit de bientôt toucher les alizés. «Pour rejoindre les alizés il va falloir un peu chercher car il y a une grosse phase de transition 'mollassonne' avant qui ne va pas aider. On a bien souffert, les bateaux aussi, ça va faire du bien au moral de retrouver les alizés! Le bateau va bien, juste quelques petites bricoles. Franchement après ce que l'on a vécu, arriver dans cet état là c’est nickel. Il y a eu une super préparation du bateau. Moi ça va aussi, je tiens le coup même si les conditions sont parfois difficiles à gérer.» (nxp)

Créé: 08.11.2018, 11h00

Articles en relation

Roura soulagé: «On est sorti de ce gros bazar»

Voile Le Genevois de 25 ans a passé des moments difficiles sur la Route du Rhum. Mais il conserve son enthousiasme pour la deuxième partie de course. Plus...

Roura: «On sort d’ici, on fera le classement plus tard»

Voile Après deux jours de navigation sur la Route du Rhum, le marin genevois pointe à la 5e place du classement des monocoques IMOCA. Pris dans des conditions musclées, il espère vite quitter la zone de dépression. Plus...

Gabart en tête

Chez les Multicoques, dans la catégorie Ultim, François Gabart (Macif) a encore augmenté dans la nuit son avance en tête de la Route du Rhum sur Francis Joyon (Idec Sport), qui était de 113 milles au dernier classement publié par l'organisation de la course.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.