S’il veut dominer la ligue, le LS devra modifier son ADN

FootballRejoint sur le fil par le FC Schaffhouse samedi, le LS a manqué une belle occasion d’entrer du bon pied dans cette saison.

Le duel a été disputé entre le Lausannois Aldin Turkes (au centre) et les Schaffhousois Mevlja (à gauche) et Carri.

Le duel a été disputé entre le Lausannois Aldin Turkes (au centre) et les Schaffhousois Mevlja (à gauche) et Carri. Image: Freshfocus

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À en juger la prestation livrée lors de leur rentrée des classes, un mois de préparation et de remise en question n’a semble-t-il pas été suffisant aux footballeurs vaudois pour corriger les carences du dernier exercice. Alors qu’un succès leur tendait les bras, ils ont été contraints au partage des points après que Helios Sessolo, employé de la Pontaise trois ans plus tôt, a profité d’un mauvais repli défensif et d’une certaine naïveté adverse, de Noah Loosli pour ne citer que lui, pour adresser une frappe imparable dans les derniers instants.

Sur cette action lourde de conséquence, l’absence de discernement du collectif lausannois revêt un caractère inexcusable. Ce d’autant plus que dix-sept secondes avant que ne tombe l’égalisation, les visiteurs ont eu l’opportunité de classer l’affaire. «C’est un fait, on ne doit pas se faire prendre aussi facilement», accorde Giorgio Contini, qui admettra au regard de cette défaillance «qu’il y a des éléments tactiques qui ne sont pas encore au point. Il faut se montrer critique et sévère à cet égard et les corriger au plus vite.»

Changer rapidement

L’évidence qui a prévalu lors de la défunte saison s’est ainsi à nouveau imposée aux observateurs en ce jour de reprise: si le LS entend dominer la ligue, il devra modifier son ADN. Modifier les mentalités, les rendre plus entreprenantes lorsque l’adversité laisse entrevoir ses faiblesses, mais également générer davantage de maîtrise et de sang-froid quand la victoire se dessine. L’histoire récente relève que c’est justement une accumulation débordante de parités (quinze au total) qui a privé Lausanne de la place de barragiste ce printemps.

Ce week-end, les joueurs de Contini ont pourtant affiché du caractère en certaines circonstances. Au sortir de cette première rencontre «frustrante», selon le terme employé par l’entraîneur, celui-ci a pourtant vu davantage de motifs de satisfaction que de déception. «On est revenu dans le jeu et au score. L’état d’esprit a été positif. L’équipe n’a jamais accepté d’être soumise à l’adversaire. Dans les instants difficiles, elle a réagi et pris le jeu à son compte.»

Points déjà perdus

Concrètement, ses hommes ont calmement attendu que la formation dirigée à nouveau par les frères Murat et Hakan Yakin épuise son excès de fièvre initial – cinq corners lors des neuf premières minutes – pour prendre le commandement. «Il nous a fallu un temps d’adaptation, un moment pour que les choses se mettent en place. Durant cette période, on a souffert, c’est vrai», concède le coach zurichois.

Les regrets de Contini

Plus tard, ils n’ont pas non plus paniqué suite à l’ouverture du score par le capitaine Imran Bunjaku. Au contraire même, ils ont choisi d’accélérer la manœuvre. Une entreprise matérialisée par un coup de tête dévastateur d’Igor Nganga. Le patron de la défense, monté aux avant-postes sur le sixième corner visiteur, a rappelé que le LS demeure toujours aussi redoutable sur les coups de pied arrêtés.

Puis il y a eu celui d’Aldin Turkes, meilleur buteur de Challenge League l’an passé avec Rapperswil qui a ainsi fait oublier, en partie du moins, son manqué monumental de la 35e minute. «Après une heure de jeu, l’adversaire était à bout de souffle et nous, on avait le match sous contrôle. Dans ce contexte, on aurait dû ramener les trois points à la maison», regrette tout de même Contini.

Oui, le LS aurait dû faire le plein lors de cette reprise. «On a parfois manqué de lucidité», ajoute-t-il encore. Au bout, il y a un manque à gagner. Déjà.

Créé: 21.07.2019, 19h12

Articles en relation

Les deux visages du football lausannois

Face-à-face Andrea Binotto et Giorgio Contini, les coachs des deux clubs vaudois de Challenge League – SLO et le LS –, ne s’étaient jamais rencontrés. Nous les avons réunis juste avant la reprise. Plus...

«Les arbitres ont dû en quelque sorte réapprendre leur métier»

Football La VAR est introduite en Super League ce week-end. Interview de Christophe Girard, responsable de la commission des arbitres à l’ASF. Plus...

«Il est exclu d’inaugurer le nouveau stade ailleurs qu’en Super League»

Football Nouveau capitaine du LS, Kukuruzovic évoque le dernier exercice raté et ce qui doit changer pour assumer enfin le rôle de favori. Plus...

À la Pontaise, Contini choisit de changer de capitaine pour s’affranchir du passé

Football Stjepan Kukurozevic a hérité du brassard. Le LS défie Monaco ce samedi à la Pontaise. Plus...

Schaffhouse - Lausanne 2-2 (0-0)

Stade LIPO Park. 1760 spectateurs.
Arbitre M. Jancevski.



Buts: 58e Bunjaku 1-0, 62e Nganga 1-1, 71e Turkes 1-2, 87e Sessolo 2-2.

Schaffhouse: Saipi; Müller, Delli Carri, Kronig; Paulinho (27e Gönitzer), Bislimi (80e Casciato), Bunjaku, Qollaku (80e Mevlja); Del Toro, Sessolo; Tranquilli (67e Dindamba). Entraîneur: Murat Yakin.

Lausanne-Sport: Castella; Boranijasevic, Loosli, Nganga, Flo; Kukuruzovic; Geissmann, Puertas (69e Ndoye); Dominguez (86e Nanizayamo), Turkes, Zeqiri (59e Oliveira). Entraîneur: Contini.

Notes: Schaffhouse sans Barry (malade), Nikci ni Rether (blessés). Lausanne sans Brandao (malade), Da Silva, Koura ni Lukembila (blessés).

Avertissements: Kronig (10e, jeu dur), Bunjaku (25e, jeu dur), Nganga (56e, jeu dur), Delli Carri (66e, antijeu) et Ndoye (80e, simulations).

Coups de coin: 8-7 (5-2).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.