Saga Africa dans le Nid d'Oiseau

AthlétismeLes Africains ont décroché trois médailles d'or lors de la 5e soirée des Mondiaux de Pékin ce mercredi.

Julius Yegoc a poursuivi l'incroyable saga des Kényans à Pékin.

Julius Yegoc a poursuivi l'incroyable saga des Kényans à Pékin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Africains ont fait souffler un vent de folie sur la 5e soirée des Mondiaux de Pékin. L'incroyable Kényan Julius Yego a remporté... le concours du javelot en devenant le 3e homme «le plus long» de tous les temps, et le Sud-Africain s'est imposé sur 400 m en se hissant au 4e rang de l'histoire.

Van Niekerk, en 43''48, est devenu le deuxième athlète africain seulement en près de 100 ans d'histoire (depuis les JO de d'Anvers en 1920) à s'imposer sur 400 m dans une compétition majeure.

Le jeune homme de 23 ans est invaincu cette année sur 200 et 400 m et avait fait fureur à Lucerne en claquant cet été un chrono de 19''94 sur 200 m. Il a couru pied au plancher dès le départ et n'a rien cédé. Pleins de panache et d'audace, les Africains semblent réinventer l'athlétisme et font beaucoup d'ombre aux Américains et aux Russes (quasi aux abonnés absents). Le tenant du titre LaShawn Merritt (EU) repart avec l'argent (43''65) et le champion olympique de la Grenade Kirani James avec le bronze (43''78).

Le Kenya devient polyvalent

Julius Yego poursuit l'incroyable saga des Kényans à Pékin. Nonobstant les soupçons de dopage qui pèsent sur certain(e)s de ses compatriotes, des seconds couteaux essentiellement jusqu'à présent, Yego, comme Nicholas Bett la veille sur 400 m haies, défriche des territoires inconnus jusqu'à présent pour les athlètes des hauts plateaux. Le 400 m haies comme les lancers semblaient avant Pékin la chasse gardée des Européens et des Américains...

Yego, avec 92m72, a effectué le plus long jet enregistré depuis 14 ans. Seuls deux hommes ont lancé plus loin dans l'histoire: le recordman du monde Jan Zelezny (98m48) et le Finlandais Aki Parviainen (93m09). C'était au siècle dernier, et la discipline sommeillait depuis.

Aux JO de Londres en 2008, Yego était devenu le premier Kényan finaliste d'une compétition majeure dans une discipline technique. Aujourd'hui, il est le premier médaillé d'or mondial - le premier médaillé tout court - d'un pays des hauts plateaux africains dans la discipline, deux ans après avoir été privé de justesse, au dernier essai, d'une médaille aux Mondiaux de Moscou.

Merci Youtube

L'histoire de Yego rappelle celle de son compatriote Nicholas Bett couronné la veille sur 400 m haies: les deux hommes ont appris leur art en visionnant des vidéos sur Youtube, dans des épreuves où les compétences techniques et les entraîneurs font cruellement défaut au Kenya, ainsi que Bett l'a lui-même raconté devant la presse à Pékin.

Ce concours du javelot a débouché sur un véritable triomphe africain, puisque l'Egyptien Ihab Abdelrahman, révélé l'an dernier, a pris la médaille d'argent (88m99), devant l'ancien champion du monde Tero Pitkämäki (Fin), 3e avec 87m64.

Le Kenya a décroché son deuxième titre de la soirée (son 6e en tout depuis samedi, en tête du tableau des médailles) grâce à Hyvin Jepkemoi, victorieuse sur 3000 m steeple en 9'19''11. La médaillée d'argent est encore une Africaine, la vice-championne olympique tunisienne Habiba Ghribi (9'19''24), le bronze revenant à l'Allemande Gesa Felicitas Krause. Jepkemoi gagne là sa première médaille hors d'Afrique

Le 400 m haies à Hejnova

Le 400 m haies a permis à la Tchèque Zuzana Hejnova de fêter un retour victorieux et de conserver son titre, après une saison 2014 marquée par les blessures. En 53''50, elle a signé le meilleur chrono de l'année, devant la championne du monde juniors, l'Américaine Shamier Little, 2e en 53''94, et Cassandra Tate (EU), «bronzée» en 54''02.

La Cubaine Yarisley Silva a remporté un beau concours de la perche, très dense. Avec 4m90, la vice-championne apporte une deuxième médaille d'or à son pays à Pékin, tandis que la Brésilienne Fabiana Murer, championne du monde en 2011, décroche l'argent (4m85) et la Grecque Nikoleta Kyriakopoulou le bronze (4m80). (si/nxp)

Créé: 26.08.2015, 16h17

Articles en relation

Kambundji file en demi-finales du 200 m

Athlétisme L'athlète du STB Berne a bien maîtrisé son virage et conservé une belle marge pour franchir le cap, dans ce demi-tour de piste. Plus...

Deux Kényanes ont été suspendues pour dopage

Athlétisme Koki Manunga et Joyce Zakary ont subi des contrôles antidopage positifs lors des Mondiaux. Les deux athlètes kényanes ont été suspendues. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.