Passer au contenu principal

Des sélectionneurs refusent de boycotter le Mondial 2018

Des sélectionneurs et techniciens ont rejeté mercredi l'idée d'un boycott de la Coupe du monde 2018 en Russie en raison du conflit avec l'Ukraine. Parmi eux, l'Espagnol Vicente del Bosque.

Le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque ne veut pas boycotter le Mondial 2018 en Russie
Le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque ne veut pas boycotter le Mondial 2018 en Russie
Keystone

«L'idée d'un boycott (du Mondial 2018, ndlr) n'aura jamais le soutien de la famille des sélectionneurs et entraîneurs», a déclaré mercredi 17 septembre le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque.

Un boycott européen de la Coupe du monde et d'autres événements sportifs prévus en Russie avait été évoqué début septembre dans un document de travail des pays membres de l'Union Européenne. «Nous essayons de rassembler les gens, pas de les séparer. Nous sommes des athlètes. Nous ne faisons pas de politique. Nous soutenons ceux qui jouent au football», a encore expliqué Vicente del Bosque lors d'une conférence technique post Mondial 2014 organisée à Saint-Pétersbourg.

«Je n'y crois pas une seconde», a abondé le Directeur technique national français François Blaquart. Le sélectionneur des champions du monde allemands, Joachim Löw, a pour sa part refusé d'évoquer de possibles sanctions contre la Russie. «Je n'ai pas l'intention de commenter les appels ou décisions politiques», a insisté Löw. «La Russie est très motivée et a tout pour organiser une grande Coupe du monde», a-t-il souligné.

si

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.