Selina Büchel a encore faim, Sprunger a le blues

AthletissimaUne Selina Büchel auteure de son 3e meilleur résultat sur 800 m, voilà la performance suisse d'Athletissima.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tant Lea Sprunger que Mujinga Kambundji ou Clélia Rard-Reuse ont proposé des chronos plutôt loin de leurs standards.

Le plateau relevé du 800 m dames a permis à Selina Büchel de réaliser sa meilleure performance de l'année en 1'58''77. Certes, la Saint-Galloise n'a pris que la cinquième place d'une course remportée par Francine Niyonsaba, mais elle a prouvé qu'elle savait être régulière. Et ce chrono constitue le troisième plus rapide de sa carrière. «Mon objectif était de courir sous les 1'59 et je suis extrêmement heureuse d'avoir pu le faire, souffle la Saint-Galloise. Je n'ai pas commencé la saison de la meilleure des manières et j'ai fait de mauvaises courses. Maintenant ça va mieux et j'ai encore faim. Je me réjouis déjà de pouvoir courir à Zurich.»

Un état d'esprit positif qui tranche avec le spleen de Lea Sprunger, 8e et dernière du 400 m haies dans un temps de 56''05 qui reste très loin de son meilleur chrono. «Il n'y a rien qui va, lance la Vaudoise après avoir été réconfortée par son entraîneur Laurent Meuwly. Dans la tête j'avais envie de réparer le couac de Rio. Jusqu'à mercredi je me sentais bien et puis ce matin (réd: jeudi) au réveil j'étais anxieuse et stressée. J'ai paniqué, j'ai eu peur et je me suis dit que j'avais tout oublié, que je ne savais plus courir un 400 m haies. Il y aura des remises en question mais aussi beaucoup de satisfactions. C'est pour cela que le sentiment est mitigé.

Clap de fin pour Clélia Rard-Reuse

Le relais 4x100 m féminin composé d'Ajla del Ponte, Sarah Atcho, Ellen Sprunger et Salomé Kora a pris la deuxième place derrière une véloce équipe d'Ukraine dans un temps de 43''64, à près d'une seconde des Ukrainiennes. Mais comme l'a relevé Ellen Sprunger à l'interview, les quatre femmes étaient «jet-laguées»: «Nous sommes contentes de notre course. Le temps n'est vraiment pas exceptionnel, mais nous sommes toutes en bonne santé et nous serons prêtes pour notre dernière course de la saison au Weltklasse à Zurich. Notre saison est réussie car nous avons battu le record de Suisse lors des Européens d'Amsterdam.»

Clélia Rard-Reuse a mis un terme à sa carrière en prenant la 6e place du 100 m haies (13''00). Mais ce clap de fin n'entrave en rien la bonne humeur contagieuse de la Valaisanne. Enfin débarrassée de ses pointes, la Valaisanne avait le sourire: «Ce fut beaucoup d'émotions et je ne m'attendais pas à ce que cela me tombe dessus comme ça. Après la fin, je craque complètement. Ce sont juste de belles émotions et de beaux souvenirs. Même si ce n'est pas mon meilleur chrono, je suis contente de finir comme ça.»

Quant à Mujinga Kambundji, elle a pris une modeste 7e place sur 100 m dans un temps tout aussi modeste de 11''44. Un mot est revenu dans la bouche de nombreux athlètes: la fatigue. A voir au Weltklasse si les batteries seront suffisamment rechargées. (si/nxp)

Créé: 25.08.2016, 22h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.