Passer au contenu principal

Elimination brutale pour Selina Büchel

En dépit d'un bon chrono en demi-finales des Mondiaux de Pékin, la Suissesse Selina Büchel n'est pas parvenue à se hisser en finale.

La championne d'Europe en salle a tiré les marrons du feu en prenant par moments 8 mètres d'avance, a semblé tenir, avant de se faire déborder de justesse.
La championne d'Europe en salle a tiré les marrons du feu en prenant par moments 8 mètres d'avance, a semblé tenir, avant de se faire déborder de justesse.
Keystone

Malgré une course pleine d'audace et une grande performance chronométrique, Selina Büchel s'est fait éliminer en demi-finale des Mondiaux de Pékin sur 800 m. Une fin de parcours brutale pour la St-Galloise, qui a manqué la qualification directe pour 6 centièmes.

Büchel a mené les 85 % du temps la première des trois demi-finales, avant de se faire rejoindre puis dépasser dans les ultimes mètres par la Marocaine Rababe Arafi (1re en 1'58''55) et l'Ukrainienne Nataliya Lupu (1'58''57). Troisième en 1'58''63, Büchel signait le deuxième chrono de sa carrière et pouvait légitimement encore espérer être repêchée au temps. Mais les deux demi-finales suivantes sont allées plus vite encore que prévu, les athlètes étant prévenues. Seules les deux premières de chaque demi-finale étaient qualifiées directement, plus les deux meilleurs temps des viennent-ensuite.

L'élimination est particulièrement brutale pour Büchel. La championne d'Europe en salle a tiré les marrons du feu en prenant par moments 8 mètres d'avance, a semblé tenir, avant de se faire déborder de justesse. Elle termine ces Championnats au 10e rang. Peu d'athlètes, comme elle, sont capables de mener quasiment en solitaire durant 700 m et de courir en moins de 1'59''. Mais la témérité n'a pas payé. Le meilleur temps de ces demi-finales est réalisé par la Canadienne Melissa Bishop, qui améliore son record de 2 secondes en 1'57''52.

Raté aussi pour Mujinga

De son côté, Mujinga Kambundji a amélioré de 0''16 son record national du 200 m en 22''64 en demi-finales, mais ça n'a pas suffi pour la faire entrer en finale. La Bernoise a signé le 10e chrono des demi-finales. Il lui a manqué 17 centièmes pour passer l'épaule.

L'athlète du ST Berne ne peut se faire aucun reproche. Simplement, le demi-tour de piste s'avère encore... trop long pour elle. Troisième de la première des trois demi-finales à la sortie du virage, Kambundji a faibli sur la fin pour se faire dépasser par la Bulgare Ivet Lalova-Collio et terminer 4e. Devant, la Jamaïcaine Elaine Thompson (22''13) et l'Américaine Candyce McGrove étaient intouchables (22''26), tandis que l'étonnante Lalova courait en 22''32 (repêchée au temps).

Douzième du 100 m en début de semaine, Kambundji a donc vu sa route s'arrêter au même stade de la compétition sur le sprint long. Si elle peut viser les podiums européens, la jeune femme de 23 ans doit encore franchir un palier pour le très haut niveau mondial.

Il y a deux ans à Moscou, Kambundji s'était classée 26e sur la distance. Le meilleur temps des demi-finales a été signé la Britannique Dina Asher-Smith (22''12).

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.