Passer au contenu principal

FootballSepp Blatter charge Michel Platini pour le Mondial au Qatar

L’ancien président de la FIFA a réagi à l’enquête du «Sunday Times» sur les conditions d’attribution du Mondial 2022 au Qatar. Il dénonce les manœuvres de son meilleur ennemi.

L'ancien président de la FIFA est actuellement suspendu de toute activité liée au football.
L'ancien président de la FIFA est actuellement suspendu de toute activité liée au football.
Ennio Leanza, Keystone

C’est un secret de polichinelle: entre Sepp Blatter et Michel Platini, c’est loin d’être le grand amour. Suspendus de toute activité liée au football depuis l’affaire du paiement illégal (en 2011, Sepp Blatter, alors président de la FIFA, a versé une somme de deux millions de francs suisses à Michel Platini, président de l’UEFA de l’époque), les deux hommes ne cessent de s’envoyer des piques par médias interposés.

La dernière en date est signée Sepp Blatter. Le Valaisan de 82 ans a réagi ce dimanche à l'enquête réalisée par le «Sunday Times», affirmant que le Qatar a mené une campagne secrète de propagande à base d’«opérations noires» pour s’offrir l’organisation de la Coupe du monde 2022. L’ancien homme fort de la FIFA a réagi via Twitter, chargeant son meilleur ennemi: «Mauvaise nouvelle: le Qatar est accusé d’avoir dénigré les autres candidatures. Le fait est que le Qatar a gagné après l’intervention politique de l’ancien président français Sarkozy auprès du vice-président de la FIFA Platini.» Avant d’indiquer: «Plus d’informations dans mon livre, Ma vérité, chapitre 10.» L’occasion, donc, de faire la promotion de son ouvrage. Une habile manipulation dont il a tant le secret.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.