Passer au contenu principal

Shaqiri: «Il n'y aura plus d'amis sur le terrain»

A la veille d'engager le fer à Lens, le Bâlois sait qu'il a un rôle déterminant à tenir samedi face à l'Albanie.

Les fans de la Nati sont au rendez-vous pour accueillir leur équipe. (Dimanche 26 Juin 2016)
Les fans de la Nati sont au rendez-vous pour accueillir leur équipe. (Dimanche 26 Juin 2016)
Reuters
(Dimanche 26 Juin 2016)
(Dimanche 26 Juin 2016)
Reuters
Yann Sommer vient d'arriver à Lugano (Dimanche 22 mai 2016).
Yann Sommer vient d'arriver à Lugano (Dimanche 22 mai 2016).
Keystone
1 / 80

Xherdan Shaqiri est - enfin- apparu en pleine lumière. A la veille d'engager le fer à Lens, le Bâlois s'est exprimé sans réserve. A une exception près toutefois.

Contrairement à Granit Xhaka, le Bâlois ne s'est, en effet, pas encore prononcé quant à son avenir international. L'intégration du Kosovo au sein de l'UEFA et de la FIFA lui offre, on le sait, la possibilité d'un «transfert» cet automne, un transfert que Granit Xhaka ne fera pas. «Je suis heureux de la décision prise par les instances d'intégrer le Kosovo. Mais pour le moment, je ne veux rien dire de plus», explique-t-il.

Personne n'a eu l'indélicatesse de poser la question qui fâche lors de cette conférence de presse d'avant-match conduite officiellement par l'UEFA. «Je suis uniquement concentré sur l'Euro», ajoute Xherdan Shaqiri.

Albanais et Suisses dans les tribunes

Un Euro qui commence enfin samedi pour Shaqiri et les Suisses à Lens dans un match qui sera, bien sûr, riche en émotions.

«Nous ne pourrons pas échapper à ces émotions, dit-il. En face, nous évoluerons contre des joueurs que nous connaissons très bien, contre des anciens coéquipiers en sélection même. Nous affrontons une équipe qui baigne dans une très grande euphorie depuis sa qualification. On la mesurera demain au stade. Je suis presque certain qu'il y aura plus d'Albanais que de Suisses dans les tribunes.»

«Mais au fil des minutes, le côté émotionnel va s'effacer, poursuit Xherdan Shaqiri. On verra bien alors qu'il n'y aura plus d'amis sur le terrain. Et pendant 90, 95 minutes, mon unique objectif sera de contribuer à la victoire de la Suisse. Je n'oublie pas que nous avons affronté à deux reprises l'Albanie dans un passé récent que cela s'était plutôt bien passé...»

Xherdan Shaqiri sait qu'il a un rôle déterminant à tenir samedi à Lens. «C'est vrai que je peux faire des différences, reconnaît-il. Mais je serai avant tout au service de l'équipe.» Le fait d'être l'une des stars, sinon la star, de cette équipe de Suisse ne lui impose pas une pression supplémentaire. «La règle du jeu veut que l'on mette souvent des joueurs en avant, glisse-t-il. Cela tombe sur moi... Mais je le prends bien. J'ai un naturel assez relax.»

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.