Des soldats jouaient sur la route d’Ukraine

FootballIls attendaient de perdre la bataille, ils se savaient en danger, tout était possible à tout moment. Mais ils jouaient au football sur la route.

Belle allure, mouvement juste et élégant, malgré les godasses militaires lourdes et raides.

Belle allure, mouvement juste et élégant, malgré les godasses militaires lourdes et raides. Image: VOLODYMYR SHUVAYEV/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les images sont d’abord passées très vite au téléjournal un de ces derniers soirs. Il était question de l’Ukraine. On parlait beaucoup des stratégies militaires et un peu des gens qui sont au milieu de tout cela et se réfugient dans des bouts de maison pour préserver encore leurs bouts de vie.

Certains disaient qu’ils n’avaient plus d’eau, plus d’électricité, on voyait en arrière-plan le givre qui enserrait des arbres. C’était à la télé, à deux mètres de moi assis dans mon canapé.

On a vu des soldats qui attendaient. Des Ukrainiens en uniforme devant leurs blindés, avec des armes sur le dos. Ils attendaient de perdre la bataille, ils se savaient en danger, tout était possible à tout moment. Mais ils jouaient au football sur la route. Ils se faisaient des passes en gros souliers. Ils étaient habiles. On a vu en quelques secondes que certains d’entre eux savaient contrôler la balle, la redonner de l’extérieur du pied, assurer une passe longue. Les limites du terrain semblaient marquées par les chars sur lesquels des hommes veillaient, arme à la main.

Des photos ont été prises au même endroit par un reporter du nom de Volodymyr Shuvayev. Il était là, il a vu les militaires jouer au ballon, il a photographié. Je suis sûr que lui aussi a joué un jour. Il faut le remercier d’avoir fait cette image. On y voit que l’un des hommes qui jouent est gaucher. Belle allure, mouvement juste et élégant, malgré les godasses lourdes et raides. Il fait la passe, il veut la réussir, on voit qu’il a joué quand il ne devait pas faire la guerre.

«Les limites du terrain semblaient marquées par les chars sur lesquels des hommes armés veillaient»

Ce gaucher était peut-être un des gamins, dans les gradins du stade, quand Servette avait joué à Donetsk, en automne 1983 (1-0 à l’aller pour les Ukrainiens, 2-1 pour eux encore au retour à Genève), pour ce qui s’appelait la Coupe des vainqueurs de Coupe. J’étais allé au match, j’en ai tout oublié. Sauf le kiosque sur la place, au milieu de la ville, où une dame vendait de petits paquets d’images en noir et blanc d’acteurs de l’époque. J’en avais acheté deux, je les ai retrouvés la semaine dernière. Où est le kiosque? Où est la dame, ses enfants, sa vie?

Dans la même télé qui m’avait montré les soldats jouant au football, trois jours plus tard, j’ai vu des matches de Champions League, des gens beaux et en forme, protégés par un arbitre, qui se faisaient des passes, dans un décor sublime. Stade plein, terrain tondu comme si un coiffeur s’était occupé de chaque mètre carré, sourires, grimaces. Je me suis dit que, si j’étais un enfant aujourd’hui, je prendrais tous les soirs mon ballon dans les mains pour aller jouer au football avec les copains, n’importe où, sur un coin de champ, de route, de quartier, une cour d’école, le jardin. Jusqu’à la nuit. Jouer quand il est temps. Les soldats en guerre jouent bien sur la route entre des chars d’assaut.

Créé: 20.02.2015, 08h52

Philippe Dubath

Articles en relation

Moscou accuse Kiev de détruire les accords de Minsk

Crise en Ukraine L'ambassadeur russe à l'ONU, Vitali Tchourkine, réagit à la demande d'un contingent international de la paix par le président ukrainien. Plus...

Les forces ukrainiennes se retirent de Debaltseve

Ukraine Encerclée par les séparatistes pro-russes, l'armée ukrainienne est en train de se retirer de la ville stratégique de Debaltseve. Plus...

Debaltseve, la bataille qui peut anéantir la paix

Ukraine L’avenir du pays se joue sans doute dans les féroces combats pour le contrôle de la grande ville stratégique de l’Est. Plus...

Les rebelles refusent l'arrêt des combats à Debaltseve

Crise en Ukraine Malgré l'accord de cessez-le-feu, les séparatistes prorusses refusent de cesser les combats autour de la ville assiégée de Debaltseve tenue par les forces gouvernementales ukrainiennes. Plus...

La trêve chancelle en Ukraine

Kiev/Moscou Les hostilités se poursuivent dans plusieurs points chauds du pays malgré une trêve très fragile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.