Stan Wawrinka enchaîne à Anvers

TennisVendredi en quart de finale, le Vaudois – qui a alterné le bon et le très bon – s'est débarrassé en trois manches du Français Gilles Simon.

Stan Wawrinka a fait mouche en trois sets vendredi (archives).

Stan Wawrinka a fait mouche en trois sets vendredi (archives). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stan Wawrinka est en train de pleinement réussir son retour à la compétition. Absent des terrains depuis le 3 septembre et son quart de finale à l’US Open, touché à la jambe quelques heures avant son entrée en lice à Saint-Pétersbourg, le Vaudois s’est qualifié pour les demi-finales de l’ATP 250 d’Anvers. Il y retrouvera samedi le grand espoir italien Jannick Sinner, 18 ans et déjà 119e mondial, qu’il avait battu au premier tour à New York.

Pour atteindre sa deuxième demi-finale de la saison (Rotterdam), «Stanimal» a dû surmonter la frustration d’une balle de match non convertie dans le tie-break de la deuxième manche. Après ce coup du sort et face au tennis pourcentage de l’inusable Gilles Simon, le Vaudois aurait pu sortir de son match. Il a tout au contraire serré la garde dès le début de la manche décisive pour se détacher vers un succès probant (6-3, 6-7, 6-2).

«Je n’ai pas joué depuis quelque temps; toutes les victoires sont donc bonnes à prendre, peu importe le score, déclarait le 18e mondial à sa sortie du court. Même si je viens de gagner deux matches en trois sets, je ne me sens pas fatigué. Je suis heureux de la victoire et la manière.»

Joueur le mieux classé du dernier carré, Stan Wawrinka est à deux succès d’un premier titre en 2019.

M.Ae

Créé: 18.10.2019, 18h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.