Steve Guerdat signe un fantastique doublé à Bâle

HippismeDeux jours après avoir remporté le Grand Prix, le Jurassien s’adjuge l’étape Coupe du monde de Bâle avec un cheval qui n’avait jamais sauté ça.

Steve Guerdat s'est offert une victoire royale à Bâle avec un cheval qui découvrait le haut niveau.

Steve Guerdat s'est offert une victoire royale à Bâle avec un cheval qui découvrait le haut niveau. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il a déjà gagné un titre olympique, une collection de médailles, trois Coupes du monde, deux Finales du top10, des Grands Prix de prestige par dizaines et il brille avec un nombre incalculable de chevaux différents. Mais ce qu’il a réussi ce week-end à Bâle est absolument incroyable! Steve Guerdat a remporté deux Grands Prix 5* de suite – un exploit rarissime –, qui plus est avec un cheval, Victorio des Frotards, qui n’avait encore jamais sauté ça.

«Je voulais essayer de le monter dans le Grand Prix du vendredi, une 155cm, mais pas ce dimanche (160cm), je pensais que c’était trop difficile pour lui. Notre victoire a changé nos plans. Samedi il semblait en pleine forme et on n’aurait pas compris qu’on ne tente pas notre chance. Cela dit, je n’aurais jamais pu imaginer un tel doublé», avouait le Jurassien, qui laisse comme chaque année ses trois cracks au repos en janvier et en février.

Des tribunes pleines, de gros obstacles, Victorio aurait-il senti que son cavalier lui donnait plus de responsabilités et lui faisait confiance pour une grande tâche? «Les chevaux le sentent, ils comprennent cette attente et peuvent grandir grâce à de tels week-ends», répond Steve Guerdat.

Acheté au printemps dernier

Acheté au printemps dernier au Français Raphaël Goehrs, Victorio des Frotards est copropriété de deux marchands, dont Kevin Melliger, le fils du regretté champion, ainsi que de son cavalier. «J’espère le garder pour moi, c’est pour cela que je prends souvent une part. Je suis un piètre marchand et je préfère garder mes chevaux, mais je devrai en discuter avec eux», explique Steve Guerdat. Reste que ce dernier gagne quasi avec tous ses chevaux et qu’il a l’embarras du choix pour la finale Coupe du monde de LasVegas, mi-avril, et pour les prochains JO.

«Impossible d’aller le chercher!»

Près de trois secondes d’avance vendredi soir, une demi-seconde dimanche dans un barrage à quinze très rapide et disputé. Le Français Julien Épaillard, 2e avec Queeletta, fut le seul à approcher son temps, le Belge Pieter Devos (Apart) et l’Allemand Marcus Ehning (Cornado NRW) se contentant des accessits. «Quand on a vu le barrage de Steve, on a compris qu’il était impossible d’aller le chercher», disaient-ils en chœur.

Deux Suissesses étaient aussi en lice dans ce barrage, la Bâloise Janika Sprunger, bonne 9e avec le spectaculaire et bien nommé King Edward, et la Bernoise Jane Richard Philips, 14e avec l’impressionnant Clipper du Haut du Roy. Bryan Balsiger manqua le barrage de peu. Il aura sa chance ces prochaines semaines et a aussi reçu les chevaux d’Arturo Fasana en renfort. Quant à Martin Fuchs, il fut piégé par l’obstacle… No1.

Entre lui et Steve Guerdat, seul leader du circuit Coupe du monde, la lutte pour le brassard de No1 mondial est relancée, Steve Guerdat ayant clairement repris l’avantage lors de son week-end bâlois. La suite à Leipzig (ALL) et à Amsterdam (PB), même si l’un comme l’autre n’en font pas un objectif principal. Surtout en cette année olympique. Mais la Suisse a décidément en eux deux champions d’exception!

Créé: 12.01.2020, 21h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...