La Suisse a posé les bases d’un avenir à trois centraux

FootballFabian Schär, Manuel Akanji et Nico Elvedi ont été alignés ensemble dimanche face à l’Angleterre. Le trio du futur pour la Nati.

Manuel Akanji, Nico Elvedi et Fabian Schär: trio défensif gagnant pour l’équipe de Suisse?

Manuel Akanji, Nico Elvedi et Fabian Schär: trio défensif gagnant pour l’équipe de Suisse? Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’entourage de l’équipe de Suisse commençait à se demander si Vladimir Petkovic avait quelque chose contre Nico Elvedi ou s’il prenait juste son temps avant de le lancer. Mercredi, contre le Portugal, le «Mister» a préféré placer Ricardo Rodriguez à un poste hybride de défenseur «central-latéral» à gauche, plutôt que de tester la solution qui apparaissait la plus logique et naturelle: un trio Nico Elvedi - Fabian Schär - Manuel Akanji, trois purs défenseurs centraux titulaires et performants en club, en plus d’être jeunes (22, 27 et 23 ans) et donc de représenter l’avenir.

Le sélectionneur a fini par aligner cette défense face à l’Angleterre, ce qui a également eu pour effet de pouvoir placer deux vrais spécialistes des couloirs, Ricardo Rodriguez à gauche et Kevin Mbabu à droite. Ce quintet défensif, protégé par Granit Xhaka, a de l’allure et pourrait bien représenter l’avenir de la Nati. Deux de ses membres (Mbabu et Akanji) ont d’ailleurs été élus dans l’équipe-type de ce «final four», ce qui peut sembler anecdotique mais n’en reste pas moins honorifique vu le pedigree de leurs neuf coéquipiers (Cristiano Ronaldo, Frenkie de Jong, Bernardo Silva…).

Encore des progrès à faire

Cette composition apparaît ainsi très équilibrée sur le papier, mais Vladimir Petkovic a rappelé que rien n’était acquis pour personne. Stephan Lichtsteiner n’était pas là, par exemple, mais cela ne veut pas dire que le capitaine a été évincé. «Je n’envoie personne à la retraite», a rappelé le sélectionneur cette semaine, dans un tacle indirect à Valon Behrami, qui s’est auto-exclu de l’équipe après la Coupe du monde 2018 et le «processus de rajeunissement» enclenché par le coach. Mais «Vlado» n’a offert aucune garantie aux nouveaux. «Mbabu a fait de bonnes choses, mais il a encore un ou deux points à améliorer», a ainsi commenté le «Mister», en pensant sans doute aux espaces laissés dans le dos par le futur joueur de Wolfsburg, mais aussi sans doute à une première touche un peu sommaire.

Mbabu n’est en effet pas le plus technique des joueurs de cette équipe, léger euphémisme, mais il est sans aucun doute l’un des plus volontaires et déterminés. Son envie permanente d’aller de l’avant fait du bien à une équipe parfois un peu timide. Personne n’a oublié ce match contre la Belgique où, menée 0-2, la Suisse a entamé une remontée fantastique notamment sous l’impulsion de son fougueux latéral.

Place aux qualifications

La Suisse a gagné un peu de respect lors de ce tournoi à quatre de prestige au Portugal, à défaut de remporter un match. Convaincante lors de la demi-finale face au Portugal (défaite 3-1), la sélection de Vladimir Petkovic s’est montrée plus décevante dans le match pour la troisième place face à l’Angleterre (défaite aux tirs au but) en ayant eu le mérite de tenir le 0-0 au bout des 120 minutes, avec pas mal de réussite il est vrai.

Mais attention, la qualification pour l’Euro 2020 n’est pas assurée, puisqu’il faudra encore aller batailler en Irlande et au Danemark. La Suisse a cependant un joker grâce à la Ligue des Nations: même en terminant troisième de son groupe, elle serait repêchée pour des barrages. Mieux vaudrait toutefois les éviter. (nxp)

Créé: 10.06.2019, 20h36

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.