Passer au contenu principal

Ski alpinLa Suisse s'en remet encore une fois à Lara Gut

Après deux géants et deux slaloms, la Coupe du monde dames ouvre sa saison dans les disciplines de vitesse, cette fin de semaine à Lake Louise.

Lara Gut cristallise quasiment toutes les attentes.
Lara Gut cristallise quasiment toutes les attentes.
Photo d'illustration, Keystone

Deux descentes et un super-G sont programmés au Canada avec, dans le camp suisse, Lara Gut en tête d'affiche.

La Tessinoise se retrouve d'ailleurs bien seule dans cette équipe helvétique de vitesse, décimée le printemps dernier par les départs à la retraite (Dominique Gisin, Marianne Abderhalden, Nadja Jnglin-Kamer). Outre la skieuse de Comano, il ne reste ainsi que Fabienne Suter parmi les Suissesses capables de viser les avant-postes, sachant que les jeunes de l'équipe (Priska Nufer, Joana Hählen et autre Corinne Suter) ne semblent pas encore mûres pour briller au sein de l'élite.

«Nos jeunes sont motivées et bien décidées à saisir leur chance. Mais pour commencer, un classement entre la 20e et la 30e place serait déjà positif pour elles. Cela leur permettrait de grappiller quelques points et d'améliorer progressivement leur numéro de dossard», relève Roland Platzer, l'entraîneur en charge du groupe vitesse.

Lara Gut en double tenante du titre

La grande chance de la relève suisse, mais aussi de Fabienne Suter, c'est qu'elles peuvent actuellement skier sans trop de pression. Et ce grâce à Lara Gut, qui cristallise quasiment toutes les attentes. C'est d'autant plus vrai que la Tessinoise a réussi un début de saison canon, avec une victoire à Aspen (EU) et une 4e place à Sölden (Aut), à chaque fois en géant.

A Lake Louise, Lara Gut sera à nouveau sous le feu des projecteurs. A commencer pour le super-G, qu'elle a remporté ces deux dernières années sur la piste canadienne. En descente, en revanche, cela ne s'est jamais très bien passé pour la Tessinoise dans l'Alberta, avec une 8e place comme meilleur résultat en onze tentatives.

«Ce n'est pas vraiment un terrain idéal pour elle. C'est pourquoi un top 10 serait déjà un bon résultat», estime Roland Platzer, faisant référence à cette piste de descente de Lake Louise, peu technique, et dont les grandes courbes désavantagent Lara Gut et les autres skieuses de petits gabarits.

Vonn vs Shiffrin

A l'inverse, Lindsey Vonn a pris l'habitude de se régaler sur l'«autoroute» de Lake Louise. L'Américaine y a conquis 15 de ses 67 succès en Coupe du monde, et compte bien poursuivre sa razzia lors de cette édition 2015.

La skieuse de Vail aura d'autant plus à coeur de briller qu'elle voudra remettre sa jeune compatriote Mikaela Shiffrin à sa place. Etincelante le week-end dernier à Aspen, la reine du slalom va s'essayer pour la première fois à la vitesse à l'occasion du super-G dominical. Une diversification qui doit lui permettre de viser cet hiver le classement général de la Coupe du monde, qui est aussi l'objectif avoué de Lindsey Vonn.

Küng, dix mois après

Pendant ce temps, les messieurs sont à Beaver Creek (EU) pour une descente (vendredi), un super-G (samedi) et un géant (dimanche). Double vainqueur le week-end dernier à Lake Louise, le Norvégien Aksel Lund Svindal sera l'homme à battre en vitesse, tandis que l'Américain Ted Ligety tentera de préserver son invincibilité sur cette piste en géant (5 victoires de suite).

Côté suisse, le meilleur atout se nomme actuellement Carlo Janka. Le Grison a montré de bonnes choses à Lake Louise avec une 5e place en descente, hélas pas confirmée le lendemain en super-G (élimination).

Cela risque d'être plus difficile pour Patrick Küng, qui revient sur la piste qui l'a vu devenir champion du monde de descente en février dernier. Las pour le Glaronais, il n'affiche actuellement pas le même état de forme que l'hiver passé, la faute à une préparation estivale tronquée par une blessure au genou.

Beaver Creek (EU). Coupe du monde messieurs. Jeudi: dernier entraînement. Vendredi: descente (18h45 en Suisse). Samedi: super-G (19h). Dimanche: géant (17h45/20h45).

Lake Louise (Can). Coupe du monde dames. Jeudi: dernier entraînement. Vendredi: descente (20h45). Samedi: descente (20h45). Dimanche: super-G (19h).

si

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.