Passer au contenu principal

Taylor a frôlé le record du monde au triple saut

En plus d'Usain Bolt, la journée de jeudi aux Mondiaux de Pékin a été marquée par les titres de Christian Taylor et Allyson Felix.

Taylor a précédé le co-favori, le Cubain Pedro Pichardo, 2e avec 17 m 73, et l'«ancien» Nelson Evora (Por), médaillé de bronze avec 17 m 52.
Taylor a précédé le co-favori, le Cubain Pedro Pichardo, 2e avec 17 m 73, et l'«ancien» Nelson Evora (Por), médaillé de bronze avec 17 m 52.
Keystone

L'Américain Christian Taylor, champion du monde avec le deuxième meilleur bond de tous les temps au triple saut à Pékin (18m21), et l'Américaine Allyson Felix sur 400 m, qui a décroché son... neuvième titre mondial, ont frappé fort lors de la 6e journée des Mondiaux de Pékin, sans pouvoir bien sûr capter toute la lumière qu'ils auraient méritée dans l'ombre de l'icône Usain Bolt.

Concours de folie au triple saut: les trois premiers ont effectué leur meilleur essai à leur ultime tentative, dans un sommet de dramaturgie. Crédité de 18 m 21, Christian Taylor s'est approché à 8 cm du record du monde du Britannique Jonathan Edwards, qui «fête» ses 20 ans d'existence cette année. Champion olympique en titre, Taylor couronne une saison qui l'avait vu déjà franchir 18 m 04 à Doha puis 18 m 06 à Athletissima à Lausanne. Il y avait du record dans l'air, connaissant l'émulation qui anime le triple saut cette saison. Taylor a précédé le co-favori, le Cubain Pedro Pichardo, 2e avec 17 m 73, et l'«ancien» Nelson Evora (Por), médaillé de bronze avec 17 m 52.

L'appel d'air au triple saut avait été provoqué par le grand absent de ce concours, Teddy Tamgho. Le Français était devenu il y a deux ans à Moscou, lors de la conquête de son titre mondial, le premier athlète du 21e siècle à dépasser les 18 m (18m04). Victime au printemps d'une rupture du tendon d'Achille, il laisse la voie libre à Taylor et Pichardo. Taylor est désormais le numéro 2 de tous les temps derrière Edwards, et devant l'Américain Kenny Harrison (18 m 09 en 1996 à Atlanta).

Premier titre d'Allyson Felix sur 400 m

Allyson Felix a décroché à 29 ans son premier titre de championne du monde sur 400 m, une distance qui lui tient à coeur. L'élégante et fine Californienne avait bien fait de se réserver et de renoncer au 200 m, distance sur laquelle elle compte déjà trois sacres mondiaux. Elle a relevé son défi du tour de piste avec brio, menant de bout en bout pour l'emporter en 49''26, meilleur chrono mondial 2015. L'argent revient à la Bahaméenne Shaunae Miller en 49''67 et le bronze à Shericka Williams (49''99), qui emmène un quatuor de Jamaïcaines.

Pour Allyson felix, relais 4 x 100 et 4 x 400 m inclus, il s'agit du neuvième titre mondial! Elle dépasse Carl Lewis et n'est précédée que par Usain Bolt et ses dix couronnes.

Au marteau, la Polonaise Anita Wlodarczyk a frôlé son record du monde (81m08) pour s'imposer avec 80m85. C'est son deuxième titre mondial après 2009. Elle a devancé la Chinoise Wenxiu Zhang et la Française Alexandra Tavernier (74m02), qui apporte à son pays une deuxième médaille de bronze.

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.